Christophe Boivin a pris les choses en main chez les Patriotes en touchant la cible trois fois en plus d’ajouter une passe.

Patriotes: Boivin montre le chemin

TROIS-RIVIÈRES — Les Patriotes de l’UQTR avaient hâte à leur ouverture locale et ils n’ont pas raté leur coup, vendredi soir au Colisée! Guidés par un tour du chapeau de Christophe Boivin, les protégés de l’entraîneur Marc-Étienne Hubert n’ont eu aucune difficulté à décrocher une victoire de 5-1 aux dépens de Lancers de Windsor.

Après trois matchs sur la route, où ils avaient été limités à une victoire, les Patriotes voulaient surtout livrer un effort constant de 60 minutes. C’est exactement ce qu’ils ont fait et la recette s’est avérée payante.

Les porte-couleurs en vert et orange ont d’ailleurs imposé leur rythme rapidement en s’offrant une avance de 2-0 dès la première période.

«On a bien commencé le match. On voulait surtout que les gars respectent le plan de match du début à la fin et c’est ce qu’ils ont fait. On a joué notre meilleur match de l’année», a vanté Hubert, à sa sortie de la patinoire.

Évidemment, le pilote était ravi du rendement du tandem Boivin et Mathieu Lemay qui a totalisé sept points. Mais au-delà de la feuille de pointage, Hubert a surtout apprécié voir l’ensemble de l’équipe participer.

«On a 39 tirs au but. On s’est créé beaucoup de chances de marquer. Tout le monde a mis la main à la pâte.»

«On a fait un bon pas en avant ce soir, mais on est encore loin de la perfection», a toutefois ajouté l’entraîneur.

Outre Boivin, Loïk Léveillé et Deven St-Hilaire ont aussi déjoué l’homme masqué des Lancers, Jonathan Reinhart.

À l’autre bout de la patinoire, Sébastien Auger a repoussé 23 rondelles pour empocher une première victoire cette saison.

Les deux équipes ont de nouveau rendez-vous cet après-midi au Colisée, dès 15 h. Pour l’occasion, Alexandre Bélanger prendra le relais devant le filet trifluvien.

«En troisième période, ils ont préparé le match de samedi. On s’attend à ce que Windsor sorte une grosse performance» prévient Hubert.