Drew Miller fut l'un des frappeurs les plus redoutables dans la Ligue Can-Am durant le mois d'août, la saison dernière. Reste à voir si l'Albertain pourra maintenir cette cadence dans un calendrier de 96 matchs.

Pas de sabbatique pour Drew Miller

Sa signature avait été annoncée en grande pompe à l'automne 2012 par les dirigeants des Aigles. Dans les bureaux, on espérait qu'il deviendrait la première grande vedette de l'équipe. Après un lent départ, Drew Miller s'est effectivement imposé comme l'un des joueurs les plus utiles de la franchise d'expansion.
On a appris jeudi qu'il sera de retour cet été, devenant ainsi le neuvième joueur de l'édition 2013 à confirmer sa présence dans le vestiaire des locaux au stade Fernand-Bédard.
Après avoir pris une année sabbatique la saison précédente, l'Albertain de 34 ans est arrivé au camp d'entraînement en mai dans une forme déficiente, comme il l'a lui-même avoué plus tard.
Sa deuxième moitié de campagne fut beaucoup plus concluante, ce qui lui a permis de maintenir une moyenne au bâton de ,292, la deuxième meilleure de la formation. Il a aussi réussi 59 coups sûrs dont 11 circuits. Les partisans les plus assidus se souviendront également des 21 fois où il a été atteint par la balle, un sommet dans la Ligue Can-Am.
«Je suis très heureux de revenir à Trois-Rivières. Il n'était pas question pour moi de sauter une autre saison. Tant que mon corps me dira que je peux continuer et que des équipes se montrent intéressées, je n'arrêterai pas», a-t-il dit, jeudi, lorsque rejoint par Le Nouvelliste.
Miller s'entraîne très fort en gymnase depuis septembre, question d'être fin prêt lorsque la saison s'amorcera, le 22 mai contre les Jackals du New Jersey au stade Fernand-Bédard. Pas question de frapper pour moins de ,200 pendant les premières semaines d'activités! «Pierre-Luc (Laforest) et Maxime (Poulin) m'ont redonné la confiance que j'avais perdue après ma longue pause de 18 mois. Je n'avais pas le même élan en août qu'en mai.»
Sur le plan collectif, le numéro 18 envisage des performances un peu plus stables. «Notre mauvais début de campagne nous a coûté une place en séries, ou du moins l'espoir de se battre jusqu'au dernier week-end. Rien ne laisse toutefois présager qu'on va commencer avec quatre ou cinq défaites. Les gars se connaissent, le noyau sera de retour et on ne voudra pas décevoir ni nos partisans, ni nos patrons. Ce serait incroyable d'avoir une saison gagnante.»
Frappeur désigné
Si les Aigles réussissent à attirer Kyle Nichols, tout porte à croire que Drew Miller occupera de nouveau le rôle de frappeur désigné. Il peut jouer au premier but, mais Laforest prioriserait l'utilisation de Nichols à cette position.
Le directeur général Bob McDuff est d'ailleurs confiant que le Floridien, qui roule sa bosse dans le baseball indépendant depuis 2006, se laisse tenter par Trois-Rivières.
Leblanc paraît bien en Floride
Par ailleurs, le seul joueur québécois de l'alignement trifluvien, David Leblanc, a bien paru récemment dans l'uniforme de l'Académie de baseball du Canada (ABC). L'artilleur montréalais s'est notamment illustré face à un club de la filiale des Phillies de Philadelphie, à Clearwater en Floride.
«Il a une bonne vélocité, ça paraît qu'il s'est bien entraîné cet hiver, raconte McDuff. Il a changé sa motion, je pense qu'il va arriver au camp dans de bien meilleures dispositions... et plus confiant!»
Bénévoles recherchés
L'organisation des Aigles invite les personnes intéressées à faire du bénévolat pour l'équipe cet été à se présenter au stade Fernand-Bédard, le dimanche 5 avril, à compter de 9 h.