Viviane Tranquille
Viviane Tranquille

Partie remise pour Tranquille

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Les sélections nationales de taekwondo ne se sont pas déroulées comme le souhaitait Viviane Tranquille. Avec une fiche d’une victoire et deux combats perdus, l’athlète de Champlain n’a pas été en mesure d’obtenir sa place pour les qualifications continentales, dernière étape avant son rêve olympique des Jeux de Tokyo.

Contre sa première adversaire de la journée samedi à Laval, Julie-Ann Larrivée, Tranquille était parvenue à s’imposer. Elle menait avec quelques secondes à écouler dans son deuxième duel, face à Charlotte Brown, avant de perdre cette avance pour finalement s’incliner.

«À quatre secondes de passer à la ronde ultime, où les quatre meilleures athlètes s’affrontaient pour déterminer la grande gagnante», résumait son entraîneur au club Performance, Tommy Boisvert.

«Charlotte, c’est la bête noire de Viviane. On a travaillé pendant plusieurs semaines pour se préparer à ce genre de combat, mais malheureusement, ça n’a pas tourné en notre faveur. Viviane a eu de la difficulté avec les décisions de l’officiel. Elle a perdu un peu de concentration.»

Avec une défaite à sa fiche, elle n’avait plus le droit à l’erreur. Pour son troisième combat, elle avait rendez-vous avec Carrington Carroll. «Viviane s’est battue avec rage, l’autre avec un grand sourire! Elle est repartie avec le grand sourire...»

La défaite a évidemment déçu Tranquille et son entourage. «Le plan a toujours été de viser les Jeux de 2024 avec elle, mais dès qu’une occasion s’est présentée pour 2020, nous devions l’essayer. Viviane, le taekwondo, c’est son monde. Elle a passé la journée de dimanche à Laval pour le reste de la compétition. Elle est encore jeune, on va continuer à travailler fort pour l’amener dans les grandes compétitions.»

C’est Josipa Kafadar, tête de série numéro 2, qui représentera le Canada chez les moins de 47 kg aux qualifications continentales, en mars au Costa Rica. Tranquille était identifiée comme troisième favorite à Laval.