Le golfeur originaire de Saint-Célestin, Jean-Philippe Parr, a facilement passé la coupure au Championnat canadien junior de golf, mardi.

Parr et Levasseur évitent la coupure

TROIS-RIVIÈRES — Les golfeurs Jean-Philippe Parr et Félix-Antoine Levasseur ont évité la coupure lors de la deuxième ronde du Championnat canadien junior de golf au Nouveau-Brunswick, mardi. Parr a conclu cette ronde au 33e échelon alors que Levasseur a terminé au 58e rang.

C’est grâce à une deuxième ronde sensiblement similaire à la première que les deux athlètes mauriciens ont pu échapper au couperet. Parr (Ki-8-Eb) a affiché une carte de pointage de 73 lors de ce deuxième tour (70-73), ce qui le positionne à -1. Il se place ainsi dans une position favorable, au 33e rang, en vue des deux prochains jours du championnat qui se déroule au Covered Bridge Golf & Country Club, à Hartland, jusqu’à jeudi.

«Ça a été un peu difficile pour mon putting. J’étais aussi moins patient qu’hier [lundi]. Quand je suis plus patient, je fais moins de mauvais coups. Après la première ronde, je savais que j’allais faire la coupure», a mentionné le Saint-Célestinois.

Parr avait terminé la première ronde de cette compétition au 20e échelon, lundi. Trois bogueys et deux oiselets l’ont fait glisser de 13 positions. Il souhaite ne pas se mettre trop de pression pour les deux prochaines rondes. «Je ne veux pas me faire trop d’attentes. Je vais garder mon plan de match et voir comme ça va aller. Je vais y aller comme je le sens», a-t-il continué.

Félix-Antoine Levasseur a grimpé de deux rangs au tableau des meneurs du Championnat canadien junior de golf, mardi.

Quant à Levasseur (Godefroy), il a assez bien performé, mardi, pour grimper de deux échelons. Après la première ronde disputée lundi, il se trouvait au 60e rang, alors qu’il pointe au 58e après le deuxième tour. Cette performance lui a donc permis de faire, lui aussi, la coupure. Mardi, il a affiché un pointage de 73, identique à celui de lundi, maintenant à +2. Tout comme son compatriote mauricien, il a fait trois bogueys et deux oiselets.

«Ça s’est super bien passé considérant que c’était très venteux. Ça a été une deuxième ronde plus difficile et plus stressante pour moi, mais au moins, j’ai atteint mon objectif que je m’étais fixé plus tôt cet été, soit celui de passer la coupure au Championnat canadien», a déclaré le Nicolétain.

La pression tombe

Cette coupure évitée lui redonnera assurément confiance et fera également descendre la pression qu’il a ressentie lors des deux premiers tours. «Maintenant que j’ai passé la coupure, je vais mieux jouer parce que la pression va retomber. J’ai ressenti beaucoup d’émotions au deuxième neuf. Je m’étais mis beaucoup de pression et j’étais mal parti, mais j’ai pu repartir sur une bonne normale», a-t-il poursuivi.

Le jeune golfeur prévoit maintenant pouvoir profiter pleinement des deux prochains jours de compétition, mercredi et jeudi.

Il espère pouvoir assez bien performer pour diminuer son ordre de mérite, alors qu’il se situe au 39e rang au Canada. «Je vais vraiment jouer les deux prochaines rondes pour le plaisir, tout en respectant le plan de match. Je vais essayer d’aller gagner des spots sur l’ordre de mérite et profiter pleinement de cette opportunité-là», a-t-il conclu.

Le meneur à -13

Le meneur de cette compétition nationale, Christopher Vandette, possède un grand avantage face aux autres golfeurs, à -13 et un pointage de 131 (62-69) en deux rondes.