Eye of the Tiger Management et les Cataractes de Shawinigan ont concocté une sous-carte bien remplie en vue du gala du 15 juin qui sera présenté au Centre Gervais Auto de Shawinigan.

«On vous promet des feux d’artifice!»

Shawinigan — En plus de livrer aux amateurs de boxe de la Mauricie la revanche tant attendue entre les poids lourds Simon Kean et Dillon Carman, Eye of the Tiger Management et les Cataractes de Shawinigan se sont assurés de concocter une sous-carte haute en couleur pour le gala qui sera présenté le 15 juin au Centre Gervais Auto de Shawinigan. En tout, les promoteurs offriront 10 combats professionnels et quatre combats amateurs, teintés d’une saveur régionale avec la présence de Kaemy Savoie et Tammara Thibeault ainsi qu’un clin d’oeil à François Pratte qui a récemment accroché ses gants.

«On vous promet des feux d’artifice!», a lancé le grand patron d’EOTM, Camille Estephan, heureux de présenter un troisième gala en l’espace de 16 mois dans la ville de l’électricité.

«On a le vent dans les voiles depuis le début de notre association avec les Cataractes. Le 15 juin, il y aura beaucoup sur la ligne. Ça sera le gala des tests pour nos boxeurs. On leur a dit que s’ils voulaient boxer sur cette carte, ils allaient devoir être prêts. On va présenter des boxeurs qui sont le futur de la boxe québécoise. Tout le monde va voir que le talent qui va faire partie de cette sous-carte va représenter le Québec en boxe pour les cinq, dix et même quinze prochaines années», ajoute Estephan, qui souhaite attirer plus de 4000 spectateurs sur la rue Jacques-Plante.

Pour l’honneur de Pratte

En demi-finale de cette soirée qui s’annonce explosive, EOMT dépêchera Andranik Grigoryan (10-0, 1 K.-O.) dans l’arène. L’Arménien d’origine aura une mission bien précise: venger l’échec subi par le Trifluvien François Pratte au mois de mars aux dépens du Mexicain Jorge Garcia Jimenez (14-2-1, 11 K.-O.). Le Prattyboy a d’ailleurs décidé de mettre fin à sa carrière à la suite de cette défaite encaissée au Casino de Montréal. Le titre NABA des poids-plumes sera également à l’enjeu. «J’étais très déçu de voir François subir le K.-O. en mars. Un boxeur a décidé de se lever pour prendre la revanche au nom de l’équipe. Andranik va remettre les pendules à l’heure», assure Estephan.

Savoie devant les siens

En ce qui concerne le Trifluvien Kaemy Savoie (2-0), il s’agira d’une première occasion de se faire valoir dans son patelin mauricien. Victorieux à ses deux premières sorties chez les professionnels, le protégé de Denis Hince sera confronté pour l’occasion à Noe Acosta Cruz (2-1), un Mexicain de 28 ans qui a remporté deux de ses trois premiers combats en carrière. «Je suis tellement content de me battre à Shawinigan, car toute ma famille va pouvoir être présente. J’ai ça dans la tête à chaque fois que je m’entraîne, ça me motive!»

Par ailleurs, Savoie aimerait bien enregistrer son premier K.-O. en carrière devant ses parents et amis. Il met présentement toute la gomme pour y arriver le 15 juin. «Il faut que je donne un show. Je vais prendre le temps de bien boxer, en mélangeant ma rapidité et ma force. En travaillant comme ça, je ne suis pas inquiet que le K.-O. va venir.»

Les six autres combats prévus dans la sous-carte professionnelle devraient aussi satisfaire les spectateurs, à commencer par Kim Clavel (8-0, 2 K.-O.) qui se frottera à Nora Cardoza (14-6-2, 6 K.-O.), une Mexicaine qui s’est déjà frottée à une championne du monde. De son côté, Lexson Mathieu (3-0, 3 K.-O.) fera à face à Francisco Rios (13-8-3, 9 K.-O.). Vincent Thibault (8-0, 2 K.-O.), Artur Ziyatdinov (9-0, 8 K.-O.), Raphaël Courchesne (6-0, 3 K.-O.) et Avery Martin Duval, qui fera ses débuts professionnels, seront aussi de la programmation.

Le retour du Boogeyman

Parmi les attractions qui feront particulièrement saliver les amateurs de boxe, on note le retour d’Adam Braidwood à Shawinigan. Pratiquement un an après avoir subi une raclée aux dépens de Simon Kean, le Boogeyman effectuera un retour entre les câbles le 15 juin. Le colosse de la Colombie-Britannique sera opposé à Andrew Satterfield, un Américain de 24 ans qui avait goûté à la médecine d’Arslanbek Makhmudov au mois de novembre à Rimouski.

«Braidwood, on l’a tous haï et on l’a tous aimé en même temps. Il dégage une belle énergie, il est authentique. C’est un guerrier, un poids lourd très spectaculaire. Les gens de Shawinigan voulaient le revoir alors on lui offre l’occasion de revenir en action», souligne Camille Estephan.

Thibeault contre une olympienne

En début de soirée, lors du volet amateur, les promoteurs enverront sous les projecteurs Tammara Thibeault, une ancienne du Club de boxe olympique de Shawinigan qui vise une participation aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Pour l’occasion, elle sera opposée à Mary Spencer, une expérimentée boxeuse qui avait terminé cinquième aux Jeux de Londres en 2012. Trois autres combats mettront aussi aux prises Marie-Jeanne Parent et Sabrina Lubertino, Derek Pomerleau et Esteban Nadeau ainsi que Luis Santana et Jonathan Bourget. Le gala sera présenté en direct sur les ondes de TVA Sports, à compter de 20 h.