Isabelle Thiboutot ne devait pas jouer à Shawinigan, mais une blessure subie par l’une des joueuses du Québec lui a ouvert un poste.

«On veut passer à la télé!»

SHAWINIGAN — Les joueuses du Québec ne sont plus qu’à une victoire d’atteindre la ronde des médailles du Championnat canadien de curling junior. Le compas dans l’oeil, la formation de la capitaine Laurie St-Georges a causé une surprise, sur la glace F du Centre municipal de curling de Grand-Mère, en se payant l’Ontario 6-4.

Celles-ci figuraient pourtant parmi les favorites pour remporter les nationaux. L’efficacité des Québécoises aux lancers aura fait pencher la balance. Dans la petite mezzanine du Centre municipal, pleine à craquer, parents, amis et autres spectateurs ont applaudi cette brillante prestation. Le cœur était à la fête. Laurie St-Georges ne contenait pas ses larmes. Des larmes de joie, bien sûr! «On veut passer à la télé en fin de semaine, on le dit depuis le début! L’Ontario, selon moi, c’est l’équipe la plus forte mentalement, mais aussi côté stratégique et technique. Je suis fière de nous, mais on doit garder les pieds sur terre.»

Les filles reprennent l’action vendredi matin, 9 h, face à l’Île-du-Prince-Édouard. Une victoire leur garantirait une place en demi-finale samedi, et des défaites du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse pourraient même les propulser directement au match ultime de dimanche. Dans le pire des scénarios, elles disputeraient un match de bris d’égalité, vendredi après-midi.

Le parcours des fleurdelisées constitue l’une des belles histoires de ce championnat, d’autant plus que celle qui évolue comme première, Isabelle Thiboutot, a remplacé Noémie Gauthier à quelques heures d’avis en début de tournoi, pour cause de blessure. Thiboutot agira aussi à titre de remplaçante pour l’équipe féminine du Québec qui participera au Tournoi des cœurs Scotties. «Une autre équipe junior», mentionne non sans fierté Laurie St-Georges.