Les Rafales atome B ont gagné la médaille d’argent.

«On traverse un petit creux de vague»

TROIS-RIVIÈRES — Pour une deuxième année de suite, les Rafales de la Mauricie rentrent de la Coupe Dodge sans titre provincial. Les hockeyeuses de la région ont tout de même gagné deux médailles: l’argent dans l’atome B et le bronze en junior B.

La troupe dirigée par Pierre Gingras a signé le meilleur résultat de nos représentantes dans la région de Québec. Après une victoire en demi-finale au début de la journée dimanche face à l’Estrie, les Mauriciennes ont affronté une équipe de Québec bien rodée pour le match ultime. Elles ont perdu 6-0, en dépit d’une sortie inspirante de la jeune gardienne Logane Gingras.

Quant aux Rafales junior B, leur parcours a pris fin contre le Richelieu dans le carré d’as, sur un but en prolongation dans une défaite de 1-0. Encore là, la gardienne Sophie Nadeau n’avait pas grand chose à se reprocher.

Avant l’année dernière, nos patineuses avaient toujours gagné au moins une médaille d’or à la Coupe Dodge pendant une décennie. «On traverse un petit creux de vague», souligne la responsable du hockey féminin Catherine Deschênes.

«Le recrutement est difficile, il y a encore plusieurs filles qui jouent dans des équipes de garçons. Nous n’avons pas le même bassin de joueuses que d’autres régions, mais ce n’est pas plus facile à d’autres endroits. C’est le cas de l’Estrie, entre autres.»

Chez Hockey Mauricie, on a bon espoir que les nouveaux règlements pour aider à développer le volet féminin de notre sport national rapportera des dividendes à moyen terme. «La nouvelle structure réservée aux 136 meilleures joueuses de la province devrait nous donner un coup de main pour rapatrier les meilleures joueuses.» L’organisme régional avait mis beaucoup d’espoir sur l’équipe bantam AA. Celle-ci n’a pas joué de chance en perdant trois rencontres, dont deux par l’écart d’un seul but. Les filles avaient terminé la campagne au troisième rang au Québec cette année.