Les athlètes Yves Bourque et Mathieu St-Pierre prenaient part aux Championnats provinciaux de canoë-kayak à Shawinigan.

«On s’échange nos connaissances»

Shawinigan — Les Championnats provinciaux de canoë-kayak se déroulent du 3 au 5 août, à Shawinigan. Les athlètes Mathieu St-Pierre et Yves Bourque, également partenaires de ski paranordique, font partie des compétiteurs.

Les deux athlètes participaient à la même course, samedi le 4 août en après-midi. Questionné sur l’esprit de compétition entre les deux coéquipiers, les deux hommes ont plutôt souligné le côté amical de cet événement.

«Compétitionner, c’est un grand mot», affirme Mathieu St-Pierre. «C’est plus un challenge entre amis pour s’amuser».

Après avoir été victime d’un accident de travail qui l’a privé de l’usage de ses jambes en 2015, le canotier d’expérience Mathieu St-Pierre a débuté l’entraînement en ski paranordique en compagnie d’Yves Bourque, athlète paralympique dans cette discipline.

Le championnat de canoë-kayak est en quelque sorte signe d’un retour du balancier, alors que c’est davantage Mathieu St-Pierre qui donne des conseils à son coéquipier quant au sport nautique. «On s’échange nos connaissances», explique Yves Bourque.

Une première pour Yves Bourque
L’athlète en ski paranordique Yves Bourque en était à sa première compétition sur l’eau, samedi. «Le fait que ce soit une compétition locale et une première, c’est un stress supplémentaire», soutient M. Bourque.

Même si l’athlète est un habitué des compétitions en ski paranordique, les deux sports sont différents sur plusieurs aspects. Selon lui, les compétitions de kayak sont «plus intenses».

«Ça se déroule en une minute, à peu près, mais la minute est longue», explique-t-il. «En ski, je peux faire 15 kilomètres en 45 minutes».

Donner l’exemple
«Si on peut donner l’exemple à d’autres d’en faire, c’est une opportunité pour le club de canotage aussi», soutient Mathieu St-Pierre qui s’était remis à l’entraînement seulement quelques mois après son accident. «J’ai presque été élevé sur l’eau», illustre-t-il.

Rappelons que des épreuves de paracanotage ont été ajoutées aux Jeux paralympiques en 2016 seulement.