Les Diablos sont gonflés à bloc à l’aube de leur dernier match de saison régulière, samedi.

«On doit être à la hauteur!»

Trois-Rivières — Depuis le début de l’année, l’entraîneur François Dussault répète que la deuxième division du circuit collégial est possiblement la plus intéressante à suivre dans tout le football québécois en raison de la parité qu’on y observe. À l’aube du dernier week-end d’activités dans le calendrier régulier, il est bien difficile de le contredire alors qu’on retrouve une congestion monstre à l’entrée du tableau éliminatoire!

Installés au cinquième rang, les Diablos de Trois-Rivières (3-4) sont présentement coincés dans une quadruple égalité. Tout dépendant de leur résultat samedi soir, alors qu’ils accueilleront les Condors de Beauce-Appalaches (1-6), les Rouges pourraient grimper au quatrième rang et jouer un match éliminatoire à domicile ou encore dégringoler jusqu’au huitième rang... et être évincés du tableau éliminatoire.

Bref, l’enjeu est grand pour ce rendez-vous avec les Condors, derniers au classement général. «La chose la plus simple à comprendre, c’est que si on gagne on entre en séries!», résume d’entrée de jeu le Diable en chef, qui s’est récemment entendu pour trois saisons de plus à la barre du programme de football du Cégep.

Avec deux semaines à sa disposition pour préparer sa troupe, Dussault a évidemment mis en garde ses joueurs de ne pas trop s’attarder au classement avant le duel. Après tout, les Beaucerons ont causé une grande surprise pas plus tard que le week-end dernier en s’offrant une première victoire cette saison, aux dépens des Volontaires de Sherbrooke. Leur dernière victoire remontait au 10 octobre 2015.

«Dans notre ligue, tout le monde peut battre tout le monde et on en a eu la preuve la semaine passée encore. En plus, on n’a pas tendance à jouer nos meilleurs matchs contre les équipes du bas du classement. On joue mieux contre les équipes du haut. Mais peu importe l’adversaire, on va devoir jouer à notre façon pour se donner une chance d’avoir du succès. On doit être à la hauteur!»

Pour ce faire, Dussault se tournera inévitablement vers ses vétérans pour livrer la marchandise, dont Kevin Morin et Michaël Morin à l’attaque, ainsi que Guillaume Beaulac et Jean-Philippe Cajolet-Caceda en défense. Le duel de samedi soir (19 h 30) marquera le match des finissants pour 19 joueurs des Diablos. Voilà un aspect non négligeable dans la motivation des troupes. «Ça apporte toujours un petit quelque chose de plus ces matchs-là. Jouer à domicile, c’est toujours une bonne source de motivation. En plus, on revient de notre semaine de congé qui est tombée à un bon moment. Tout le monde est prêt!»