Louis-Pierre Godin a joué une dernière de 68 qui lui a permis de se hisser jusqu'au huitième rang de l'Omnium du Québec dimanche dans la région de Québec.

Omnium du Québec: Louis-Pierre Godin au 8e rang

Dave Lévesque a ajouté son nom à un autre prestigieux trophée en deux semaines grâce à sa victoire à l'Omnium du Québec Promutuel Assurance sur les allées du Golf de La Faune, dimanche.
Son pointage cumulatif de 281, sept sous la normale, lui a donné une priorité d'un coup sur Javier Sanchez et Keven Fortin-Simard, pour un gain qui lui a procuré une bourse de 18 000 $. «Je suis très heureux d'ajouter mon nom à celui d'autres grands du golf comme les Daniel Talbot, Dan Halldorson, Adrien Bigras, Dave Barr, Al Balding, Jules Huot et plusieurs autres dont le dernier, Chris DiMarco, a dit Lévesque. En ayant gagné le championnat de la PGA du Canada à Toronto, j'ai également mon nom sur un autre prestigieux trophée.»
En début de tournoi, l'objectif de Lévesque (Pure Golf Experience) était de retrancher cinq coups à la normale à chaque jour. «Ça ne se déroule pas toujours comme on planifie. Il y a tellement de choses qui peuvent se passer dans une ronde qui dure plus de cinq heures, a t-il dit. C'est là que mon expérience d'avoir remporté des victoires dans toutes les conditions m'a bien servi. Ce n'était pas facile et Javier ne m'a rien laissé. Il est un joueur méthodique, toujours dans le coup. La seule fois où il s'est échappé, c'est au 16e trou alors qu'il a commis un boguey.»
«J'ai bien joué sauf que plusieurs coups restaient à court à cause de la pluie, particulièrement dans mon jeu sur les verts, a dit l'Américain Sanchez. Dave est un joueur constant, et je suis déçu de ne pas avoir mieux joué.»
Lentement mais sûrement, Fortin-Simard (Chicoutimi) a fait son chemin vers le haut du tableau grâce à ses deux dernières ronde de 68, ce qui lui permet de toucher un chèque de 8650 $, le même montant que Sanchez.
«Pas si mal pour un gars qui n'a pas fait de tournoi depuis trois ans et demi, a dit le golfeur du Saguenay. Je voulais me rendre à sept sous la normale, histoire de créer un peu de mouvement chez les autres participants. C'est plaisant de se retrouver encore dans une course pour le sommet du classement. J'ai fait quelques erreurs dans les deux premières ronde, mais je me suis bien repris par la suite.»
Le Trifluvien Louis-Pierre Godin s'est lui aussi bien repris après des rondes de 74 et 76 vendredi et samedi, lui qui avait entamé le tournoi avec un 70 jeudi. Hier, le professionnel du Ki-8-Eb a ramené une carte de 68, le meilleur pointage de la journée, pour conclure le tournoi au huitième rang à égalité avec la normale. Il a même réalisé un aigle deux au 12e trou, une normale quatre de 394 verges.
Ses efforts ont été récompensés par un chèque de 2250 $.