Kevin Kisner a profité du vent léger et de la température confortable pour signer une carte de 66 (moins-5) et se hisser en tête de l’Omnium britannique, jeudi.

Omnium britannique: Kisner provisoirement en tête

CARNOUSTIE, Royaume-Uni — Kevin Kisner a profité du vent léger et de la température confortable pour signer une carte de 66 (moins-5) et se hisser en tête de l’Omnium britannique, jeudi.

L’Américain n’a requis que 22 coups roulés pour conclure sa ronde sur le prestigieux parcours de Carnoustie, où l’herbe longue sèche et les allées rapides ont contribué à abaisser les pointages des golfeurs dans les premiers groupes. Il dispose d’une avance d’un coup sur les Sud-Africains Erik Van Rooyen et Zan Lombard, ainsi que l’Américain Tony Finau, tous auteurs de rondes de 67.

Les sept premiers joueurs au sommet du classement n’ont aucun titre majeur à leur actif.

Rory McIlroy et Jon Rahm ont joué des rondes de 69. De son côté, Tiger Woods a fait fi d’une brève baisse de régime sur le neuf de retour en réussissant trois normales consécutives en fin de ronde pour remettre une carte de 71.

Aucun golfeur n’a été en mesure de véritablement se détacher du lot. Les 31 joueurs qui ont joué sous la normale sont séparés par seulement quatre coups.

«Le parcours est excellent pour mon jeu, a affirmé Kisner. Les conditions sont bonnes. Pour ce qui est de la suite, vous ne savez jamais à quoi vous attendre en Écosse. Je sais qu’il devrait pleuvoir demain (vendredi). Je ne pense pas que la pluie va changer les conditions de jeu en une seule journée, mais je vais vouloir continuer à jouer de la même manière. Si je n’ai besoin que de 22 roulés par jour lors des trois prochaines journées, je crois que j’ai des bonnes chances de l’emporter.»

Le meilleur pointage inscrit par Kisner lors de ses trois présences précédentes à l’Omnium britannique était de 69, lors de la ronde finale l’an dernier au Royal Birkdale. Les conditions fermes ne sont pas donc entièrement nouvelles. Elles lui rappellent d’ailleurs celle du Palmetto, le parcours de sa ville natale d’Aiken, en Caroline du Sud.

Kisner a toutefois dû peaufiner son jeu sur les verts. Habituellement solide sur ses approches et les verts, Kisner n’a pas été dans la course depuis la semaine suivant le Tournoi des Maîtres. Il en a tellement arraché au Greenbrier il y a deux semaines, qu’il a passé la majorité de sa préparation avant son arrivée à Carnoustie sur les verts d’entraînement.

«J’ai travaillé sur la vitesse des roulés, ce qui est la chose la plus difficile à ajuster en arrivant ici, a noté Kisner. La balle retrouve ensuite la ligne et quand je joue comme ça, j’ai la confiance que chaque roulé peut trouver la coupe.»

Pour sa part, Woods accuse un déficit de cinq coups sur Kisner, à égalité au 32e échelon, à son premier Omnium britannique depuis 2015.

Le détenteur de 14 titres majeurs en carrière a réussi deux oiselets lors de ses quatre premiers trous et se trouvait à moins-2 après avoir retranché un autre coup à la normale au 11e vert. Il a cependant commis des bogueys aux 13e et 15e trous, mais il s’est ressaisi et est parvenu à obtenir des normales sur les trois derniers verts.

En matinée, Woods s’est présenté au champ de pratique avec deux bandes noires à la base de son cou. Il a cependant minimisé la gravité de son torticolis. «Ce n’est rien, a-t-il dit, il faut juste jouer.»

Quant au champion en titre, Jordan Spieth, il a suivi un coup derrière après avoir complété le parcours en 72 coups. Il tente de devenir le premier golfeur à défendre son titre avec succès depuis Padraig Harrington à Carnoustie en 2007 et au Royal Birkdale en 2008.

Phil Mickelson a commencé son tournoi avec un score de 73, tout comme Adam Hadwin, d’Abbotsford, en Colombie-Britannique.