À l’approche de l’heure limite de 17h samedi, Mike Babcock croit encore que William Nylander va poursuivre sa carrière avec les Maple Leafs.

Nylander et les Leafs ont peu de temps pour s’entendre

TORONTO — Mike Babcock est toujours certain de voir William Nylander poursuivre sa carrière avec les Maple Leafs de Toronto. On saura s’il a raison avant que l’équipe se présente sur la patinoire du Scotiabank Arena samedi.

L’entraîneur-chef des Maple Leafs a utilisé le mot «quand» et non «si» lorsqu’il a discuté du retour potentiel du joueur autonome avec compensation qui a raté les 26 premiers matchs de la saison en attendant de signer un nouveau contrat.

À l’approche de l’heure limite de 17h samedi pour que Nylander s’entende avec les Leafs et soit admissible à jouer cette saison dans la LNH, Babcock n’a pas changé son refrain. «Il ne faut pas mêler les opinions et les faits. Nous croyons que “Willy” sera ici, et pour un bon moment. Nous croyons qu’il disputera toute sa carrière avec les Leafs.»

Trois issues possibles

Trois scénarios sont possibles pour les Leafs et Nylander, un attaquant agile qui peut autant jouer au centre qu’à l’aile. Les deux parties peuvent s’entendre sur un nouveau contrat (à court, moyen ou long terme), les Leafs peuvent échanger ses droits à une autre équipe ou Nylander rate l’ensemble de la saison, mais ses droits continuent d’appartenir aux Leafs.

Michael Peca est le dernier joueur de la LNH à avoir raté une saison complète en tant que joueur autonome avec compensation, avec les Sabres de Buffalo lors de la saison 2000-2001. Il n’y avait toutefois pas de date limite à l’époque et les Sabres l’avaient éventuellement échangé aux Islanders de New York.

«J’ai parlé quelques fois à Nylander», a dit le centre Auston Matthews. «Je peux imaginer ce qu’il ressent. Il veut être ici et jouer au hockey. C’est ce qui est le plus important.»

Selon des murmures rapportés plus tôt dans les négociations, le camp Nylander aurait demandé un contrat à long terme d’une valeur moyenne annuelle de 8 millions $US. Le directeur général Kyle Dubas lui aurait ensuite offert un salaire de 6 millions $. Le chiffre serait maintenant autour des 6,9 millions $.

Choix de premier tour des Leafs en 2014, huitième au total, Nylander a récolté 61 points lors de chacune de ses deux premières campagnes complètes avec l’équipe. Il est devenu le premier du nouveau groupe d’attaquants étoiles des Maple Leafs — incluant aussi Matthews et Mitch Marner — à devenir joueur autonome.

Malgré son absence, les Maple Leafs (18-8-0) partageaient le premier rang du circuit Bettman avec les Sabres de Buffalo avec 36 points, avant les matchs de jeudi.