Simon Kean devra visiblement se trouver un nouvel adversaire pour le gala du 10 février. Déjà que ça ne se bouscule pas aux portes pour l’affronter...

Nouvel adversaire recherché pour Kean

Trois-Rivières — Coup de théâtre, Solomon Haumono (24-4-2, 21 k.-o ne se mesurera pas à Simon Kean (11-0, 10 k.-o.) le 10 février, en grande finale du gala de boxe concocté conjointement par les Cataractes et Eye of the Tiger Management.

Haumono, âgé de 42 ans, a annoncé via sa page Facebook en soirée vendredi qu’il préférait accrocher ses gants plutôt que de se battre pour le statut d’aspirant obligatoire à la ceinture des poids lourds du Commonwealth.

«Dieu a été bon avec moi en me donnant des habiletés sportives et de belles opportunités. Je suis arrivé à la fin de ma carrière et je veux maintenant me consacrer à ma famille, qui a tant sacrifié pour me permettre d’accomplir mes rêves», a écrit l’Australien, qui avait pourtant accepté il y a un mois de défier l’olympien dans son patelin.

Solomon Haumono a pris les promoteurs du gala de Shawinigan par surprise en annonçant sa retraite sur Facebook.

La volte-face d’Haumono a pris par surprise le président des Cataractes Roger Lavergne, qui a appris la nouvelle par le coup du fil du Nouvelliste. L’homme d’affaires n’était pas très heureux du dénouement. «C’est très décevant. Tout était en ordre. On se demandait par contre pourquoi nous avions du mal à rejoindre son clan depuis quelques jours. On vient de comprendre pourquoi», bougonnait Lavergne. «Je vais devoir discuter avec Camille (Estephan) pour la suite des choses. Il faudra aussi parler aux gens du Commonwealth, car ce sont eux qui nous avaient imposé Haumono. On va tous se mettre au travail pour trouver un bon remplaçant. On a promis un grand spectacle aux amateurs et on va tenir promesse.»

Si Lavergne assurait qu’il n’avait pas vu venir le coup, Estephan a plus de millage dans la boxe et il avait évoqué ce scénario avec la garde rapprochée de Simon Kean il y a 48 heures. «Camille n’avait pas un bon feeling. Il a vu juste, Haumono s’est bel et bien retiré. Je trouve ça plate mais c’est hors de mon contrôle. Ce que je sais, c’est que les promoteurs vont tout faire pour amener un gars qui va m’aider à donner un bon show», soulignait Kean en fin de soirée.

Ceux qui rêvent de voir Adam Braidwood lever la main pour remplacer Haumono seront toutefois déçus, selon Kean. Le Trifluvien croit que Braidwood va encore se laisser désirer pendant quelques mois. «Il a dit partout qu’il voulait me pogner au début 2018, alors tant mieux si ça se produit tout de suite. Moi je suis prêt, j’aimerais régler ce dossier le plus vite possible! Ceci dit, je ne pense pas qu’il va accepter. Ça fait déjà une couple de fois qu’il dit non… Avec ce qui se passe à Edmonton en ce moment (les sports de combats ont été interdits pour un an), je crois que ça va aider à mettre sur pied notre combat. Mais je doute que ça se fasse si vite.»

«Tant mieux si je me trompe!»

Pariez que Lavergne et Estephan vont néanmoins tenter leur chance à nouveau auprès de la gérante de Braidwood, Mel Lubovac. Cette dernière gère aussi la carrière de Cam O’Connell, qui s’est engagé à affronter Mathieu Germain le 10 février pour la position d’aspirant obligatoire au titre du Commonwealth chez les super légers…