La Classique de canots a soumis une liste d'exigences à la municipalité de Saint-Roch-de-Mékinac

«Nous ne sommes pas intéressés»

À un peu plus d'un mois de la 81e Classique internationale de canots, l'organisation poursuit toujours ses démarches afin de trouver une terre d'accueil pour la conclusion de la première étape de l'événement. Nouveauté cette année, une liste d'exigences a été envoyée à la Municipalité de Saint-Roch-de-Mékinac afin de vérifier si elle était en mesure d'accueillir un déploiement de la sorte, ce qui ne semble pas intéresser la Municipalité.
Il était toutefois impossible de savoir, hier, si d'autres Municipalités avaient reçu ce document. Contactée par Le Nouvelliste hier après-midi, la Classique n'a pas voulu répondre à cette question.
Il faut se rappeler que la semaine dernière, la Classique internationale de canots étudiait fortement la possibilité de déménager son premier arrêt dans un autre endroit qu'à Saint-Roch-de-Mékinac. Cette décision de la Classique émanait du fait que le terrain utilisé lors de plusieurs des éditions précédentes afin d'accueillir les participants à la conclusion de la première étape était maintenant utilisé par un promoteur qui y construisait un développement immobilier.
Toutefois, les exigences que réclame la Classique ne semblent pas être alléchantes aux yeux du maire de Saint-Roch-de-Mékinac.
«Avec les exigences qu'ils nous demandent, nous ne sommes pas intéressés à accueillir la Classique cette année», explique le maire de la municipalité, Guy Dessureault.
La feuille d'exigences que la Municipalité de Saint-Roch-de-Mékinac a reçue de la part l'organisation de la Classique internationale de canots contient notamment une contribution financière de 5000 $ de la part de la Municipalité, un espace pour stationner 75 véhicules (organisation et athlètes), un espace additionnel de 200 véhicules pour le public et un chapiteau de20 pieds sur 30 pieds avec vue sur la rivière et sur le podium avec accès contrôlé.
La liste inclut également de l'espace pour deux chapiteaux de 20 x 20 avec une section réservée aux athlètes près du stationnement de la rivière avec accès contrôlé, un chapiteau de 15 x 20 pour les médias avec accès contrôlé, un chapiteau de 10 x 15 avec un bar, un espace pour installation du podium d'un minimum de 15 x 20, en plus de besoins matériels, tels 15 bacs à ordures et 15 bacs de recyclage ainsi que trois prises de 50 ampères 220 volts pour les besoins électriques.
Pour le maire de Saint-Roch-de-Mékinac, ces demandes sont vraiment trop élevées: «Les autres années, on ne fournissait rien. Tout ce qu'on fournissait, c'était l'emplacement et un bateau au départ à la ligne de départ. On trouve que c'est une façon polie de rire de nous.»
La semaine dernière, la Classique mentionnait vouloir raccourcir la première étape afin de rendre les étapes plus équilibrées. Si l'on se fie à cette tendance, la rivière Matawin semble être un endroit de choix pour recevoir les canotiers au dénouement de la première journée. Malheureusement, le maire de ce secteur n'a pu être joint.
En ce qui a trait à la conclusion de la dernière étape de la Classique, le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, qui avait été désigné pour accueillir les deux dernières éditions de l'événement, n'a toujours pas eu de contact de la part des organisateurs.
Rappelons que l'année dernière, l'arrivée de la Classique, prévue sur le site du sanctuaire, s'était finalement effectuée sur un terrain privé sur la rivière Saint-Maurice.
La décision avait été prise à la dernière minute par les membres du comité de compétition, une heure seulement avant l'arrivée, puisqu'il y avait des vagues d'une dizaine de pieds au large.
Liste des exigences envoyée par la Classique aux municipalités
Suffisamment d'espace pour accueillir:
> Un chapiteau de 20 x 30 avec vue sur la rivière et sur le podium avec accès contrôlé;
> Deux chapiteaux de 20 x 20 avec une section réservée aux athlètes près du stationnement de la rivière avec accès contrôlé;
> Un chapiteau de 15 x 20 pour les médias avec accès contrôlé;
> Un chapiteau de 10 x 15 avec un bar, un espace pour installation du podium d'un minimum de 15 x 20;
> Un espace pour stationner 75 véhicules (organisation et athlètes);
> Un espace additionnel de 200 véhicules pour le public;
> 15 bacs à ordures;
> 15 bacs de recyclage;
> Trois prises de 50 ampères 220 volts pour les besoins électriques;
> Contribution financière de 5000 $.