Avec deux coups sûrs, deux points et deux points produits, Ismaël Ballard a été l’un des meilleurs joueurs des Aigles juniors dans la victoire sur Charlesbourg.

Nathan Landry pave la voie

TROIS-RIVIÈRES — Guidés par un Nathan Landry en contrôle sur la butte, les Aigles juniors de Trois-Rivières ont freiné une séquence de trois défaites, mercredi soir au Stade Stéréo Plus en se payant leurs rivaux de division, les Alouettes de Charlesbourg 8-2.

«On a joué un match sans faille. Et, surtout, j’ai senti que les gars ont eu du plaisir au terrain, ce que je n’avais pas ressenti dans les dernières semaines. Ça fait du bien, cette victoire», a lancé l’entraîneur-chef Jean-Philippe Lemay à sa sortie du terrain.

Les locaux menaient timidement 2-0 avant de s’offrir une poussée de quatre points après deux retraits en quatrième manche. C’est tout ce dont le partant des Aigles avait besoin pour amasser sa première victoire de la saison, en blanchissant ses rivaux grâce à deux petits coups sûrs et autant de buts sur balles accordés en 5,1 manches. Francis Désilets est venu fermer les livres avec les cinq derniers retraits, allouant deux points au passage.

Au bâton, un peu tout le monde a mis la main à la pâte. Ismaël Ballard (2cs, 2pc, 2pp), Joey Toupin (1cs, 2pc), Francis Désilets (1cs, 2pp) et Raphaël Savard (1cs, 2pc) ont causé les dommages les plus importants.

«C’est une victoire ô combien méritée pour Nathan. On en avait parlé dans le plan de match qu’on ne pouvait pas se fier uniquement sur notre lanceur pour gagner. Les gars ont bien répondu à l’appel, en l’appuyant offensivement», souligne le grand manitou des Aigles juniors dont l’équipe a signé une sixième victoire en 14 matchs.

Les Aigles juniors ont rendez-vous avec ces mêmes Alouettes, vendredi soir, cette fois du côté de Charlesbourg.