À la mi-saison, Garrett Mundell, le releveur numéro un des Aigles, attire l’attention à travers la Ligue Can-Am.

Mundell, le spécialiste de l’enclos

TROIS-RIVIÈRES — Le releveur des Aigles de Trois-Rivières, Garrett Mundell, est couramment utilisé par son gérant T.J. Stanton. Le lanceur géant pointe d’excellentes statistiques au monticule avec dix sauvetages. Ce chiffre pourrait lui permettre de rejoindre Nick Sarianides qui détient le record avec 18, en 2013.

Mundell a d’abord évolué dans le baseball universitaire en Californie durant trois saisons, où il a conservé une moyenne de buts sur balles et de coups sûrs accordés par manche lancée (WHIP) de 1,289. Ensuite espoir des Yankees de New York, il a poursuivi sa progression dans le A, où il a fait partie de trois équipes appartenant aux Yankees.

L’an dernier avec les Yankees de Staten Island dans le A-, l’artilleur américain n’a accordé que dix buts sur balles, a retiré 33 adversaires au bâton et maintenu sa WHIP à 1.010. «C’était une très belle expérience avec les Yankees. C’est une excellente organisation et ils prennent bien soin de leurs joueurs», mentionne-t-il.

Les structures du baseball affilié et de la Ligue Can-Am n’étant pas les mêmes, il y voit une plus grande possibilité de développement individuel chez les Aigles. «Ici, c’est le joueur qui est responsable d’accomplir son travail. Quand c’est fait, c’est comme ça que tu performes. Si tu veux devenir meilleur, tu vas l’être», observe Mundell.

Acquis par les Aigles lors de la période hivernale, il adore son expérience en Mauricie. «Ce type d’équipe et de ligue ramène l’amour pur de jouer au baseball. J’ai beaucoup de plaisir à jouer ici», se réjouit-il. Lorsque les fins de matchs sont cruciales, il est l’homme de confiance de Stanton, chose qu’il explique par les occasions qui se présentent à lui. «Je crois que c’est juste incroyable les chances que Stanton me donne et toutes les opportunités que j’ai», poursuit-il.

Son objectif principal est bien sûr d’effectuer un retour dans le baseball affilié. «La grande ligue est assurément ma destination finale, mais ici est une étape à passer, et ça se déroule bien», soutient Mundell, qui intéresserait grandement les Rangers du Texas.

Par ailleurs, Mundell a participé au Match des étoiles de la ligue Can-Am, dont les meilleurs joueurs affrontaient ceux de la Ligue Frontier plus tôt cette semaine. En une manche de travail, le géant des Oiseaux a retiré deux hommes au bâton en plus de ne permettre qu’à un seul adversaire de se rendre sur les sentiers.