Principal artisan de la victoire surprise des Foreurs contre les Cataractes au printemps dernier, Étienne Montpetit a continué de faire mal paraître les Cataractes, vendredi à Shawinigan.

Montpetit s’illustre dans un gain de 5-3 des Foreurs

Shawinigan — Il y avait une impression de déjà-vu qui flottait dans l’air du Centre Gervais Auto vendredi soir.

Principal bourreau des Cataractes le printemps dernier, le gardien Étienne Montpetit a encore une fois fait honneur à son titre officieux de meilleur gardien de la LHJMQ. Même si son club a été nettement dominé au chapitre des tirs cadrés, des chances de marquer et du temps de possession, le vétéran de 20 ans a permis aux Foreurs de Val-d’Or de signer un gain de 5-3 devant plus de 3100 personnes réunies sur l’avenue Jacques-Plante.

Montpetit a été impérial. Avec une courte avance de 2-1 à protéger en deuxième période, il s’est farci au moins une demi-douzaine de chances de marquer de qualité sans broncher. Vincent Senez, Samuel Asselin et Cam Askew ont été ses principales victimes. Imaginez, les Foreurs ont retraité au vestiaire avec une avance de 4-1 même s’ils tiraient de l’arrière 29-16 dans la colonne des lancers!

Beaucoup moins occupé, Mikhail Denisov a quand même dû faire face à des chances de marquer de qualité. Contrairement à Montpetit, le gardien russe n’avait pas de magie à offrir à son équipe. Daniel Renaud a fini par le retirer du match en fin de deuxième, lorsque les Foreurs ont porté la marque à 4-1 avec le deuxième but du match de Nicolas Ouellet, inscrit en avantage numérique. 

En troisième, les locaux ont continué de pousser. Au volume, ils ont fini par battre l’homme masqué ennemi. Le barrage Montpetit a eu deux faiblesses, mais avec une marque de 4-3, il a tenu le coup jusqu’au filet d’assurance, inscrit dans une cage abandonnée en fin de match.

Dans la défaite, Simon Benoît a récolté ses deux premiers buts de la saison. Gabriel Denis a lui aussi fait briller la petite lumière rouge. Le meilleur joueur de Daniel Renaud a toutefois été Vincent Senez. Même s’il a été blanchi de la feuille de pointage, le rapide attaquant a testé Montpetit à neuf reprises! 

«Les chances de marquer ont fini 25-10 pour nous. On a eu plus de chances de marquer qu’on a accordé de tirs. C’est le signe que nous venons de livrer une bonne performance. On n’a jamais lâché, ça montre du caractère. Si on joue toujours comme ça, la chance va finir par tourner en notre faveur», prédisait Senez. 

De son côté, Renaud convenait que le résultat était difficile à digérer. 

«Tous les chiffres sont en notre faveur. Tous! Montpetit a fait la différence. C’est quand même dur à accepter. Cette défaite-là, elle fait mal», confiait Renaud, qui ne s’est pas défilé quand une question a été posée sur la performance de son gardien. 

«Denisov doit être meilleur que ça», a-t-il tranché.

Dans l’autre camp, Mario Durocher était d’accord que son portier venait de lui offrir une autre grosse performance. 

«Il fait partie des Foreurs», a simplement résumé le vieux routier, sans doute un peu agacé quand un journaliste a parlé d’un vol. 

«On était en bonne position à 4-1. On a toutefois baissé la garde en troisième. On a regardé les joueurs des Cataractes patiner. Nous formons une jeune équipe, il faut en tirer une leçon.»

Deux combats ont éclaté au cours du match. Fâché de voir son pote Benjamin Dion se faire laminer le long de la rampe par Leon Denny, le Trifluvien Nathan Cyr-Trottier a invité ce dernier à valser. Mauvaise idée, Denny a eu largement le dessus. L’autre duel a impliqué Frédéric Théorêt (5 pi 9  po, 182 livres) et Tyler Higgins (6 pi 5  po, 220 livres). Contre toute attente, c’est Théoret qui s’est imposé en passant le K.-O. au colosse des Foreurs.

Les Cataractes vont maintenant se préparer à aller défier les Saguenéens à Chicoutimi dimanche.