Maxim Trépanier ajoutera du punch offensif aux Cataractes.

Mondou récompense ses Cataractes

CHRONIQUE / La saga des casiers de 20 ans est réglée chez les Cataractes. Le troisième, libre depuis le début de la saison, a été confié à Maxim Trépanier lundi matin, alors que Martin Mondou a fait son acquisition des Mooseheads d’Halifax en retour d’un choix de deuxième ronde en 2020.

Trépanier a enregistré 22 buts et 20 passes en 30 matchs depuis le début de la saison. Le vétéran a vu ses compagnons de trio Raphaël Lavoie et Benoît-Olivier Groulx être transigés en fin de semaine, il espérait être le prochain. Il se dit très heureux de ce dénouement.

«Ça allait bien depuis le début de la saison, notre trio amenait beaucoup d’offensive. J’espère avoir un impact semblable à Shawinigan. J’en avais parlé à Cam (Russell, le dg des Mooseheads), j’espérais avoir une dernière chance de gagner la Coupe. Je suis exaucé. Je joins une bonne jeune équipe, qui peut faire un bon bout de chemin le printemps prochain», explique celui qui a aussi porté les couleurs de l’Océanic et des Olympiques.

«C’est toujours difficile de jouer à Shawinigan pour les clubs adverses. Les partisans sont nombreux, l’équipe est talentueuse. Cette année, en plus, elle a ajouté une touche de robustesse à son jeu. Il n’y a personne qui aime affronter les Cataractes!»

Trépanier hésite toutefois à comparer son nouveau club aux meilleurs du plateau. «En partant, la période des transactions n’est pas terminée. Il faut attendre avant de tirer des conclusions. Et puis, les Cataractes jouent dans la conférence Ouest, qui est un peu plus faible… J’aime toutefois ce que je vois. Et je pense que je peux apporter du leadership à l’équipe», fait valoir celui qui a vu la Coupe du Président, puis la Coupe Memorial, être soulevées sous son nez le printemps dernier.

«J’ai eu la chance de vivre des gros matchs sous pression. La gestion des émotions est importante rendu là. Je peux aider des plus jeunes à ce niveau.»

Un cadeau

Pour Mondou, cette acquisition se veut une réponse à ses entraîneurs et ses joueurs, qui ont prouvé ces dernières semaines que la progression de l’équipe était réelle. «On a toujours dit vouloir combler ce troisième casier avec le bon joueur, au bon prix. C’est ce que nous avons ici. L’équipe performe actuellement au-dessus des prévisions, même si elle continue d’appliquer notre plan de développement. Dans ces conditions, ça devenait très intéressant de greffer un gros morceau et c’est ce que nous avons fait», a dit le directeur-gérant, qui a eu une pensée aussi pour les partisans en signant les papiers.

«Ils sont derrière nous depuis le début du cycle. Inconditionnellement. Ils sont récompensés aujourd’hui. Ils voient qu’il y a une certaine ouverture dans notre conférence. L’arrivée de Maxim consolide notre groupe, c’est certain. Ça va être encore plus l’fun d’aller au hockey après Noël.»

Trépanier a été recommandé par Éric Veilleux, qui l’a dirigé l’an dernier. «Il n’avait que de bonnes choses à dire sur lui. C’est un gars avec beaucoup d’habiletés qui s’en vient chez nous. Un gars mature, avec du vécu de qualité. Et, ce que j’aime, c’est qu’il est passé près des deux Coupes l’an dernier et qu’il ne demande pas mieux que d’obtenir une autre chance de se battre pour y toucher. On a mis la main sur un joueur affamé.»

Magasinage terminé?

L’arrivée de Trépanier sonne-t-elle la fin des emplettes chez les Cataractes? Mondou reste évasif à ce sujet. «On surveille le marché. On n’a pas de fusil sur la tempe pour bouger, on aime notre équipe. Jusqu’à maintenant, nos gestes ont été très ciblés. On va continuer à travailler dans le même sens», souligne-t-il, en convenant qu’il commence à manquer d’oxygène dans le vestiaire.

«Les bonnes équipes doivent trouver une façon de composer avec beaucoup de profondeur. C’est un beau problème. Pour avoir une chance de gagner, il faut que tous acceptent leur rôle.»

Mavrik Bourque

Bourque et Ponomarev avec les meilleurs espoirs

Mavrik Bourque et Vasily Ponomarev, des Cataractes, sont au nombre des 40 joueurs invités au Match des Meilleurs Espoirs de la Ligue canadienne hockey, programmé le 16 janvier à Hamilton.

Ces 40 joueurs ont été choisis par le Bureau central de dépistage de la LNH, en collaboration avec les équipes du circuit Bettman. 

Pas moins de 31 des 60 clubs membres de la LCH sont représentés avec un total de dix joueurs de la LHJMQ, 17 de la Ligue de l’Ontario et 13 joueurs de la Ligue de l’Ouest. Neuf équipes comptent deux joueurs chacune, notamment Brandon, Drummondville, Kamloops, Ottawa, Prince Albert, Shawinigan, Sault Ste. Marie, Sudbury et Windsor.

Bourque apparaît au huitième rang des marqueurs de la LHJMQ, avec une production de 19 buts et 27 passes en 32 matchs. Dans son groupe d’âge, depuis son arrivée dans la LHJMQ, il trône au premier rang des marqueurs.

Ponomarev, pour sa part, montre une fiche de 13 buts et 16 passes en 27 matchs. Il vient d’aider la Russie à mériter la médaille d’or au Championnat du monde junior A. L’été dernier, il avait joué un rôle central dans la conquête de la médaille d’or au Championnat du monde des moins de 18 ans. Bourque, comme Ponomarev, a obtenu la cote B sur le dernier bulletin du Bureau central de dépistage, ce qui laisse prévoir une sélection en deuxième ronde au prochain repêchage de la LNH en juin prochain à Montréal.

Vasily Ponomarev