Francis Mondou vise deux podiums ce week-end au Monaco afin de se rapprocher du premier rang de la série Rotax Max DD2 Master, celle qui donne accès au championnat du monde de karting qui a lieu en Espagne cette année.

Mondou croit être en mesure de répéter ses exploits de 2012

Francis Mondou adore le circuit du Monaco de Trois-Rivières, et pour cause. Le pilote originaire de Shawinigan est monté sur le podium à sept occasions lors des sept dernières éditions, il se sent donc d'attaque pour répéter ces exploits pour les deux courses de la série Rotax Max DD2 Master au programme cette fin de semaine à l'occasion de la 16e édition. «Au Monaco, j'ai toujours été rapide. Trois-Rivières, c'est vraiment la course la plus le fun à gagner. Le podium et l'après-course, c'est vraiment quelque chose. J'ai hâte!», avoue le pilote de karting.
Le vainqueur de la course trifluvienne en 2012 se doit de connaître des bonnes performances cette fin de semaine dans le cadre des cinquième et sixième manches de la série Rotax Max DD2 Master. Seul le premier pilote au classement général au terme de la saison se qualifie pour le championnat du monde de karting qui a lieu cette année en Espagne.
Après quatre courses au championnat de karting de l'Est du Canada, le pilote de la série Rotax Max DD2 Master occupe la troisième position du classement général grâce à une récolte de 762 points. Seuls Paul Carvalho (840 points) et Chris Glover (790 points) ont réussi à obtenir de meilleurs résultats que lui depuis le début de la saison.
«Je ne peux pas me permettre d'erreurs ce week-end. Je dois faire deux podiums. Les deux courses du Monaco vont être très importantes pour le classement et la fin de la saison. C'est cette série-là qu'il faut gagner pour aller au championnat mondial», soutient l'homme d'affaires, qui a lui-même pris part à ce championnat l'année dernière.
Rejoint hier soir par Le Nouvelliste, Francis Mondou était à peaufiner sa préparation sur le nouveau circuit de karting de Saint-Célestin: «Je suis venu sur la nouvelle piste de Saint-Célestin pour me préparer adéquatement pour la fin de semaine, autant au niveau de mon moteur que de ma carburation, pour être fin prêt pour le Monaco.»
Retour aux sources
L'expérience de Francis Mondou avec l'écurie KMS North America, avec laquelle il s'était entendu en janvier dernier, aura finalement été de très courte durée. Après seulement deux courses avec sa nouvelle équipe, le Shawiniganais a pris la décision de quitter KMS North America pour joindre les rangs de son ancienne équipe, SH Karting.
«J'ai fait deux courses avec eux (KMS) au mois de janvier en Floride et ça ne fonctionnait pas bien. Je suis retourné avec SH Karting, l'équipe avec laquelle j'étais quand j'étais plus jeune, et ça va vraiment bien. On a fait deux courses au Québec et on a gagné les deux», avouait-il.
«Je n'étais pas non plus en admiration avec le type de kart et les méthodes de travail de KMS North America. Je n'étais pas à l'aise et je voulaisrevenir avec mon équipe québécoise. Je ne regrette pas du tout ma décision, au contraire», a-t-il conclu.