Mikaël Zewski
Mikaël Zewski

Mikaël Zewski: «C’est le combat dont j’avais besoin»

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Voilà, c’est maintenant officiel: le prochain combat de Mikaël Zewski (34-1, 23 K.-O.) se déroulera le 12 septembre à Las Vegas.

Pour cette première sortie dans la ville du vice depuis 2015, le Trifluvien aura droit au plus gros test de sa carrière, soit un rendez-vous avec Egidigus Kavaliauskas (21-1-1, 17 K.-0.), qui vient de subir son premier échec chez les pros en championnat du monde face à Terrence Crawford.

«C’est le combat dont j’avais besoin. Le genre de combat que je demande depuis longtemps. J’affronte un gars du top 10 mondial, qui est allé deux fois aux Olympiques et qui a donné du fil à retordre à Crawford avant de s’incliner par K.-O. Ça ne sera pas facile, c’est évident. Mais pour aller là où je veux aller, je dois passer par là», souligne le Trifluvien, excité comme un gamin à la veille de Noël.

Pourtant, Top Rank ne lui a pas fait de cadeau. On lui a présenté cette offre six petites semaines avant le duel, alors qu’un camp d’entraînement dure habituellement huit semaines. Il sait que Kavaliauskas sera le favori. «C’est lui le local pour ce combat-là. Mais bon, ça ne me dérange pas. Est-ce que je dois en faire plus pour revenir avec une victoire? Oui, mais quand tu te bats à ce niveau, tu dois de toute façon tout laisser sur la table. Quant au délai, j’étais dans le gym depuis un bout, j’avais la forme nécessaire pour accepter un tel défi à six semaines d’avis. Tout est en ordre de ce côté.»

La seule chose qui le chicote un peu, c’est que sa blessure au pouce subie à son dernier duel en novembre dernier est revenue le hanter il y a quelques semaines. «Au début du camp, ce n’était pas parfait. En ce moment, tout est correct et il faut que ça reste comme ça jusqu’au combat. J’ai besoin de tous mes outils pour vaincre un boxeur comme lui.»

Crawford comme prochaine cible?

Avec une victoire, le nom de Zewski alimenterait les discussions pour un combat de championnat du monde. Le principal intéressé a déjà un plan en tête à proposer à Top Rank. «Si je gagne, Top Rank aura des options sur mes deux prochains combats. Je ne serai donc pas totalement maître de ma destinée, mais je vais quand même lever la main pour affronter Crawford (champion WBO). Ce serait logique, si je bats le gars qu’il a battu à son dernier combat», confie Zewski, qui assure ne pas voir trop loin trop vite. «Je suis parfaitement concentré sur Kavaliauskas. Je sais qu’il est puissant, que je dois me méfier de cette arme. Je crois toutefois avoir les ressources pour avoir le dessus. Ça fait longtemps que j’attends une chance comme celle-là. Je ne vais pas la rater», conclut-il.