Zbynek Michalek

Michalek, une belle cible pour Bergevin

J'ai une petite pensée pour tous les analystes, journalistes et animateurs qui devront meubler des heures d'antenne aujourd'hui avec cette date limite des transactions dans la LNH. Ça fait déjà quelques années que ce moment-clé dans la saison n'a plus le même panache, et ce n'est pas aujourd'hui que cette tendance lourde va s'inverser car la majorité des joueurs qui alimentaient les rumeurs de transactions ces dernières semaines ont déjà changé d'adresse!
Un simple coup d'oeil à la liste des joueurs de location qui restent disponibles suffit pour comprendre que les directeurs généraux des 30 marchés n'ont certainement pas perdu le sommeil hier. Quand tu vois des gens s'exciter pour un défenseur marginal comme Jeff Petry, c'est que ce qu'il reste sur la table n'est pas très sexy!
Si j'étais dans les souliers de Marc Bergevin, deux dossiers attireraient quand même mon attention, à condition que le prix soit raisonnable.
Le premier est celui de Zbynek Michalek. L'ex-Cataractes est un arrière à caractère défensif dans la LNH, un droitier capable de gérer efficacement une bonne somme de minutes. Carey Price a beau être le meilleur élément de son sport en ce moment, je doute fortement des chances de son club de veiller tard s'il s'engage en séries avec Sergei Gonchar sur sa deuxième paire de défenseurs. À son âge, avec l'intensité coutumière de la grande danse du printemps aux deux jours, Gonchar va ressembler assez vite à un cône dans cette jungle s'il franchit le cap des 15 minutes par match!
À l'attaque, il reste le dossier de Chris Stewart qui est intéressant. En fait, disons plutôt intriguant. On parle d'un attaquant de puissance, qui peut affronter n'importe qui au bout du poing. Et dont les mains peuvent aussi servir devant le filet adverse. Le problème avec Stewart, c'est qu'il s'endort. Souvent... et parfois pour longtemps! Pas pour rien qu'il commence à avoir une jolie collection de maillots! Mais comme il n'a plus de contrat en vue de l'an prochain, qui sait si Stewart ne serait pas stimulé par la chance de se mettre en valeur au sein d'un club aspirant. Chose certaine, le gros ailier droit a les attributs pour donner un bon coup de main à l'attaque de Michel Therrien ce printemps.
Remarquez, j'aurais, et de loin, préféré Eric Cole à Stewart. Rappelez-vous, il avait connu d'excellents moments aux côtés de Max Pacioretty et de David Desharnais avant que Bergevin ne l'expédie avec son lourd contrat à Dallas quelques semaines après la fin du lock-out. Ce sont finalement les Red Wings qui ont décidé de se payer ses services hier soir, une addition de qualité pour l'échiquier offensif de Mike Babcock.
Voilà pour les joueurs de location. J'aime toutefois croire que Bergevin alimente en parallèle d'autres discussions portant sur de jeunes joueurs sous contrat pour plusieurs années, qui viendraient renforcir le noyau formé des Price, Subban, Pacioretty, Gallagher, Galchenyuk et De La Rose. Avec Zachary Fucale, Jarred Tinordi et Michael McCarron, il dispose après tout d'appâts intéressants. Même Nathan Beaulieu, pour une très grosse prise, pourrait être sacrifié. Les Oilers (Hall, Eberle, Yakupov) et les Coyotes (Ekman-Larsson) semblent être de potentiels partenaires si Bergevin a le goût de danser. Chose certaine, la valeur de Fucale sur le marché est à son plus haut niveau, après avoir guidé le Canada jusqu'à la médaille d'or au championnat du monde junior. Avec Price comme meneur pour la prochaine décennie, le Canadien doit certainement étudier la possibilité de monnayer Fucale aux cours des prochaines heures si le retour en vaut la peine, un peu comme les Rangers l'ont fait en sacrifiant Anthony Duclair pour mettre la main sur Keith Yandle.