Michaël Bournival est sans contrat en vue de la prochaine saison, et le directeur général Marc Bergevin n'a toujours pas discuté de la situation avec son représentant, Christian Daigle.

Michaël Bournival soumis au ballottage

Le Canadien a inscrit le nom de l'attaquant Michaël Bournival au ballottage, mercredi midi.
Libéré des symptômes de commotion cérébrale qui l'ont incommodé pendant plusieurs mois, Bournival se rapportera à l'équipe-école du Tricolore, s'il n'est pas réclamé d'ici jeudi midi par une des 29 autres équipes de la LNH.
Le CH n'a pas pu le céder aux IceCaps de Saint-Jean, à Terre-Neuve, à des fins de remise en forme. L'entraîneur Michel Therrien a expliqué que c'est parce qu'il ne faisait pas partie de la formation de 23 joueurs de l'équipe.
Le nom de l'athlète âgé de 23 ans figurait sur la liste des joueurs blessés depuis l'ouverture du camp, en septembre, soit depuis qu'il avait échoué les examens médicaux.
Le Québécois natif de Shawinigan a disputé 89 matchs dans l'uniforme du Canadien depuis la saison 2013-14, réussissant 10 buts et amassant neuf passes.
L'ex-capitaine des Cataractes a joint le groupe sur la glace lundi et Therrien n'avait pas caché que le plan, à très brève échéance, était de l'envoyer jouer dans la Ligue américaine.
«On comprend la décision du Canadien. L'important, pour Michaël, c'est d'abord la santé. Tout semble en ordre de ce côté, il peut maintenant se concentrer sur ce qui va se passer sur la glace», expliquait son agent Christian Daigle, qui n'a pas voulu spéculer sur les chances de son client de trouver preneur au ballottage. 
«Ça dépend de plusieurs facteurs. Michaël est en mode attente. Le moral est bon, il comprend ce qui se passe. Je sais qu'il va revenir en force, qu'il soit réclamé ou non. S'il doit repasser par la Ligue américaine, il n'y restera pas très longtemps. Il est trop fort pour cette ligue-là. C'est un joueur qui appartient à la LNH.»