Isaac Ménard
Isaac Ménard

Ménard prêt à se laisser courtiser par les Cataractes

Shawinigan — Décidément, Martin Mondou a décidé de faire preuve d’audace au repêchage 2020. Après avoir appelé Michael Mastrodomenico au neuvième rang de l’encan des joueurs midgets vendredi soir, les Cataractes ont misé sur Isaac Ménard lors de leur seconde sélection, en troisième ronde samedi matin.

Ces deux joueurs ont plusieurs points en commun.

Ils sont des défenseurs axés sur l’attaque, reconnus parmi les plus talentueux de leur groupe d’âge. Ils ont aussi fait savoir aux équipes de la LHJMQ que la NCAA représentait une option attrayante à leurs yeux. Ménard a même été plus loin ces derniers jours, fermant carrément la porte aux équipes du circuit Courteau!

Les Cataractes sont visiblement quand même confiants de l’attirer chez eux, puisqu’ils ont transigé samedi matin afin de mettre la main sur ses services. Mondou a refilé les choix 54 et 89 afin d’offrir le micro à son dépisteur-chef Mario Carrière au 49e échelon. «Quand tu as de la profondeur, tu peux te permettre d’être un peu plus audacieux dans tes choix. Il y a du travail à faire pour amener Isaac chez nous, c’est évident. On s’est placé une certaine pression sur les épaules. Mais on pense avoir les bons arguments pour le convaincre de changer ses plans», a indiqué Mondou, en vantant le potentiel du défenseur des Estacades. «Depuis le début de la deuxième ronde, on a multiplié les démarches pour transiger afin d’aller le chercher. On n’arrivait pas à boucler une transaction. En troisième ronde, notre choix n’est pas protégé, le risque est là. Mais c’est un risque avec lequel nous sommes prêts à vivre puisque nous adorons ce joueur.»

Ménard était répertorié au 31e rang par la Centrale de soutien de recrutement mais quelques équipes, dont les Cataractes, l’évaluaient comme un choix de premier tour. Jouant dans l’ombre de Tristan Luneau la saison dernière, l’élève de Denis Francoeur a amassé deux buts et onze passes en 42 matchs.

Invité par les Cataractes à venir rencontrer l’état-major de l’équipe, Ménard n’a mis qu’une petite heure avant de récupérer son nouveau maillot. «C’est une bonne organisation. Ce qui arrive aujourd’hui va m’obliger à réfléchir. S’il y a une équipe qui a des munitions pour me séduire, c’est bien elle», souriait le petit arrière, entouré de sa famille.

Par ailleurs, Ménard est un bon copain de Thomas Pichette, un autre joueur de la région qui appartient aux Cataractes qui hésite entre la LHJMQ et la NCAA, lui qui est engagé avec l’Université du Maine. Pichette et les Cataractes ont renoué vendredi matin, et la plus vieille formation du circuit Courteau espère un dénouement positif dans son dossier aussi tôt que la semaine prochaine.

Lafontaine s’ajoute

Les Cataractes ont de nouveau pigé dans la région pour leur sélection suivante. Au 65e rang, en quatrième ronde, Mondou et Carrière ont appelé Jacob Lafontaine des Estacades midget AAA. «Je le connais bien, il a joué plusieurs années avec mon garçon Tristan dans son parcours de hockey mineur. Durant bien des saisons, il agissait à titre de capitaine. C’est un attaquant complet, un gars que nous avions classé plus haut que le CSR. Nous sommes très fiers de l’accueillir chez nous, c’est une bonne personne qui cadre directement dans notre ADN.»

Le Trifluvien semblait sur un nuage lorsqu’il est arrivé au bunker de l’équipe. «C’est une fierté pour moi d’être repêché par les Cataractes. Je suis venu souvent voir leurs matchs, je les ai représentés au tournoi peewee de Québec. Je ne demande pas mieux que de porter le vrai gilet dans le junior», souriait le Trifluvien, qui promet d’arriver prêt au camp pour tenter de mériter un poste. «Je vais m’entraîner très sérieusement pour ça. Si je dois retourner dans le midget AAA, ça va être correct aussi. Une étape à la fois.»