Justin Blanchette a été choisi pour entreprendre le premier match de la saison à Rouyn-Noranda.

Même objectif, nouveaux standards

SHAWINIGAN — Daniel Renaud va enfin commencer à récolter un peu ce qu’il a semé au cours de ses deux premières saisons à la barre des Cataractes. La 51e campagne de la plus vieille concession de la LHJMQ s’amorce à Rouyn-Noranda samedi, là où la dernière s’est terminée le printemps passé après avoir sérieusement chauffé les fesses de Huskies, qui allaient ensuite soulever la coupe du Président, puis la Coupe Memorial.

«C’est l’fun de recommencer là-bas. C’est un beau clin d’œil à ce qui s’est passé l’an dernier. On veut reprendre là où on l’a laissé», martèle le pilote des Cataractes.

Renaud a pris connaissance comme tout le monde des avis des experts, qui placent à peu près tous son équipe au milieu de la conférence. Pas question pour lui d’établir des objectifs en terme de rang au classement ou même de victoires. Il ramène l’objectif avec lequel il a élevé son groupe, avec la différence qu’il promet d’appliquer de nouveaux standards.

«Ce serait illogique de parler de classement à ce temps-ci de l’année. Ce qu’on veut, c’est s’améliorer chaque jour. Nous entrons dans une phase de transition, il y a des erreurs ou des comportements qui étaient tolérés avant qui n’ont plus leur place. Les joueurs sont avertis. Chaque minute de temps de jeu devra être mérité. On veut se donner une chance de gagner chacun de nos matchs.»

Le ton a changé, clairement. Normal, à l’interne la performance de l’équipe lors des dernières séries a mis un baume sur les moins précédents plus difficiles. Le noyau s’amène en Abitibi avec une saison de plus d’expérience, fort des acquisitions de Vasily Ponomarev et Jordan Lepage. Le premier permet de diversifier l’attaque, le second de stabiliser une défensive encore un peu verte. «On pense qu’on peut bâtir trois trios offensifs. On a des options de qualité, et notre troisième trio ne sera pas reposant. J’ai hâte de le voir aller si les autres club oppose leur troisième duo de défenseurs à notre troisième ligne», sourit Renaud à propos de la combinaison Valentin Nussbaumer-William Veillette-Mikaël Robidoux. Les deux autres trios offensifs concoctés depuis deux semaines restent intacts, soit Xavier Bourgault-Mavrik Bourque-Charles Beaudoin, de même que Gabriel Denis-Vasily Ponomarev-Olivier Nadeau. Ce dernier, à 16 ans, a été le meilleur marqueur de l’équipe durant le calendrier préparatoire avec une production de trois buts et cinq passes en huit matchs. «On commence avec ces combinaisons, on verra ce que ça donne. Des fois, des changements s’imposent après seulement une période! Il n’y a rien de figé. On va s’adapter à ce que nos joueurs peuvent nous donner.»

Bagarre entre les filets

C’est un peu la même histoire entre les poteaux. Justin Blanchette et Antoine Coulombe ont été prévenus, les Cataractes vont donner le filet à celui qui va le mieux performer. Le vétéran n’a pas la priorité. Pas plus que le gardien d’avenir. C’est Blanchette qui a été choisi pour le match de samedi, en raison de ses succès dans le passé à Rouyn-Noranda. Le lendemain, à Val-d’Or, il est déjà acquis que Coulombe sera le partant. La suite est entre leurs mains. «À tous le niveaux, on veut des gars qui vont compétitionner. La position de gardien n’est pas différente», fait remarquer Renaud.

CARNET DE NOTES

Les Cataractes ont pris la route de l’Abitibi avec 23 joueurs en santé. Gabriel Denis, blessé au dernier match préparatoire, sera en mesure d’amorcer la saison en même temps que ses coéquipiers. Une bonne nouvelle, puisque le vétéran de 19 ans a été dominant lors du camp d’entraînement… Jérémy Martin sera toutefois dans les tribunes pour ce match d’ouverture, suspendu pour un geste de frustration commis au dernier match des séries… L’ouverture locale des Cataractes aura lieu le week-end prochain, alors qu’ils recevront la visite des Tigres de Victoriaville vendredi le 27 septembre.