Domenic Mazza a été sublime au monticule pour les Aigles dans le deuxième match de la demi-finale face aux Jackals.

Mazza intraitable, les Aigles répliquent aux Jackals

Little Falls, New Jersey — Entre les cris des grillons et ceux de quelques dizaines de partisans éméchés venus profiter d’une soirée où la bière était vendue à la modique somme de 1 $, le lanceur des Aigles Domenic Mazza a dicté sa loi sur le monticule du Stade Yogi-Berra, au New Jersey. Le grand gaucher a inspiré ses coéquipiers, qui ont retrouvé leurs beaux élans au bâton, en route vers une victoire par jeu blanc, 5-0.

Les Aigles rentrent donc à Trois-Rivières avec une égalité de 1-1 dans cette série demi-finale de la Ligue Can-Am. Ils miseront sur l’avantage du terrain lors des matchs de vendredi (19 h) et samedi (17 h). Si nécessaire, une cinquième et ultime rencontre aura lieu dimanche (13 h).

Mazza réplique à Butler

Après la clinique offerte par le lanceur des Jackals Brendan Butler mercredi, ce fut au tour d’un artilleur des Aigles d’imposer son rythme jeudi. Mazza a effectué plus de 100 lancers, œuvrant pendant sept manches. Il a retiré sept frappeurs du New Jersey sur des prises.

«Une sortie presque parfaite», aux yeux du gérant des Oiseaux T.J. Stanton. «Si Domenic n’avait pas été blessé cette saison, il aurait pu devenir le meilleur lanceur de la ligue. On a vu de très belles choses ce soir, il a motivé nos frappeurs.»

Contrairement à Brandon Barker, Mazza a bénéficié du soutien de son attaque. Après un double de Tucker Nathans en troisième avec deux retraits, Alberth Martinez a déposé la balle en lieu sûr pour inscrire le premier point des Aigles dans la demi-finale.

Deux tours au bâton plus tard, David Glaude claquait un long circuit par-dessus la clôture du champ droit. Les Aigles ont profité des largesses du partant des Jackals Eduard Reyes en septième pour ajouter deux points.

Martinez a terminé la partie avec deux points produits, Nathans avec deux points marqués.

«On ne pouvait pas espérer meilleure réponse après la déception de la veille», souriait Glaude, heureux de rentrer à la maison avec une précieuse victoire en poche.

«Nous nous attendons à ce qu’il y ait beaucoup de monde au stade! On a une équipe spéciale, il faut continuer.»

Cortland Cox et Garrett Mundell ont brillamment terminé le travail du partant Mazza en ne donnant aucun coup sûr lors des huitième et neuvième manches.

Des superhéros au champ

Si l’attaque a répondu avec de bonnes présences au bâton et plus de combativité, on peut en dire autant de la défensive. Aucune erreur n’a été commise jeudi et les jeux spectaculaires ont fait légion.

À ce chapitre, Michael Suchy au centre et Raphaël Gladu dans la droite ont été particulièrement époustouflants. Les deux ont volé des points aux Jackals en effectuant de superbes plongeons, tôt dans la partie, alors que les Aigles s’accrochaient à une mince avance de 1-0.

«Ils ont été incroyables!» s’exclamait Stanton, qui misera maintenant sur l’avantage du terrain pour espérer en finir avec les Jackals.

«On a gagné beaucoup de séries à domicile cette année. Il faut aller en chercher deux sur trois.»

Dans le vestiaire des Jackals après la partie, le gérant Brooks Carey levait son chapeau à la performance de Domenic Mazza. «Très difficile de l’affronter, il nous a eu avec les retraits au bâton. Il faut aller en gagner deux à Trois-Rivières, ce ne sera pas un jeu d’enfant, mais on y croit.»

Enthousiasme

Les Aigles se disaient satisfaits de leur prévente cette semaine, avec environ 800 billets ayant déjà trouvé preneurs. Avec la victoire de jeudi, on s’attend à une bonne foule pour le premier match à la maison vendredi soir. Un 5 à 7 mettant en vedette le groupe Hommage à Bob Bissonnette se tiendra avant la partie.

Carnet de notes

Les Aigles ont quitté Little Falls à 23 h jeudi, tandis que les Jackals partaient au milieu de la nuit en direction de Trois-Rivières... Chris Murphy (Aigles), qui est demeuré en Mauricie cette semaine pour être bien reposé, sera le lanceur désigné par T.J. Stanton vendredi. Il fera face à Justin Brantley des Jackals... Juan Kelly connaît un départ difficile: il est 0 en 9 depuis le début de la demi-finale... Joe DeLuca a passé le test comme receveur attitré en remplacement d’Anthony Hermelyn, blessé. Son père Kurt, un ancien joueur des ligues mineures des Mets de New York, a même fait la route entre Syracuse et le New Jersey pour assister au match de son fils... En après-midi, dans le parc situé derrière l’hôtel où les Aigles logent, le père et le fils se sont adonnés à une petite séance de pratique au bâton. DeLuca a finalement claqué un simple le soir venu, avec un point marqué...