Bob McDuff, le directeur général des Aigles, avec Matthew Rusch.

Matthew Rusch rejoint les Aigles

Les Aigles de Trois-Rivières ont frappé un grand coup vendredi en annonçant la signature de l'artilleur Matthew Rusch. Le droitier a déjà été ciblé comme l'as numéro un de la future rotation des Aigles cet été.
L'Américain a roulé sa bosse dans le baseball mineur, atteignant le niveau AAA au sein de l'organisation des Tigers de Detroit. Après un passage de deux années avec les Capitales de Québec en 2010 et 2011, il a vu son contrat être racheté par les Red Sox. Il a conclu la campagne 2011 avec le club-école de niveau AA des Bostonnais.
Les droits du lanceur avaient été acquis des Goldeyes de Winnipeg en novembre dernier en retour de ceux de Cam Kneeland, parti avec l'organisation des Orioles de Baltimore.
Afin de suivre sa copine québécoise, qui travaille dans le monde des médias, Rusch avait demandé une transaction au terme de la dernière saison. Une occasion que n'a pas raté le gérant Pierre-Luc Laforest, qui a évolué avec Rusch chez les Capitales. «J'avais parlé à Pierre-Luc, mais aussi à Max Poulin, de mon désir de revenir au Québec. Il y a donc toujours eu des discussions entre eux et moi. Ils m'ont dit que cette saison, les Aigles n'étaient plus une équipe d'expansion et qu'ils étaient en ascension», racontait le nouveau venu.
L'année dernière, le lanceur de 30 ans a cumulé des statistiques de sept victoires et quatre défaites avec les Goldeyes, en plus d'afficher une moyenne de points mérités de 4,11 en 23 départs. C'est toutefois en 2012 qu'il avait impressionné en étant l'un des meilleurs bras de l'American Association avec une récolte de 10 victoires, tout en maintenant une moyenne de points mérités de 2,40.
«J'ai hâte de relever ce nouveau défi. Être nommé lanceur partant lors du premier match de l'équipe, c'est gratifiant, mais ça vient avec beaucoup de responsabilités.»
En plus d'obtenir un artilleur au pedigree intéressant, les Aigles se sont assurés des services d'un gagnant, puisqu'il a aidé les Capitales, les Goldeyes et les Tigres de Chinandega de la Ligue Nicaraguayenne de baseball à remporter un championnat depuis 2010.
Les partisans seront heureux d'apprendre que Rusch, qui aménagera à Trois-Rivières dans les prochains jours, se débrouille en français. Il y est même allé de quelques phrases devant les journalistes. Il promet de parfaire sa maîtrise de langue de Molière dans les mois à venir.
Par ailleurs, les Aigles tentent toujours d'en venir à une entente avec un de leur meilleurs atouts de la saison dernière, Jeff Shields. Ce dernier n'est pas parvenu à s'entendre avec une équipe des majeures même s'il était perçu comme l'un des meilleurs artilleurs du baseball indépendant, selon la revue Baseball America.
Quant à Cam Kneeland, si son passage avec les Orioles n'est pas fructueux, il est possible qu'il aboutisse au stade Fernand-Bédard de nouveau, mais dans l'uniforme des Boulders de Rockland. Ces derniers ont fait son acquisition des Goldeyes en retour du voltigeur Donnie Webb.