Daniel Mateo

Mateo échangé

Trois-Rivières — Coup de tonnerre au Stade Stéréo Plus vendredi après-midi alors que les Aigles de Trois-Rivières ont échangé l’un de leurs piliers des dernières années, Daniel Mateo.

Le joueur de troisième but a été envoyé aux Miners de Sussex en retour d’un bouquet d’atouts: les lanceurs Kody Kerski et Daniel Carela ainsi que le voltigeur Alexi Colon. Les trois étaient des réguliers dans l’uniforme de l’équipe du New Jersey l’année dernière.

Reste que Mateo est le gros morceau de cette transaction. En quatre saison à Trois-Rivières, il a conservé une moyenne au bâton de ,299, une moyenne de présence et de puissance (OPS) de ,783 et a frappé 33 circuits. Des chiffres qui le placent parmi les meilleurs chez les Oiseaux à l’offensive en compagnie de Javier Herrera.

Après avoir connu deux saisons désastreuses au classement, les Aigles avaient envoyé le signal qu’une portion importante de l’équipe ne serait pas de retour la saison prochaine. L’équipe allait visiblement devoir choisir entre Mateo et Herrera. Or, la relation entre Stanton et le Dominicain n’était pas au beau fixe la saison dernière et le départ du joueur de troisième but semblait presque inévitable. «Ça n’a pas été un facteur dans la décision, explique le gérant T.J Stanton. Je pense que nous sommes meilleurs aujourd’hui que nous l’étions avant la transaction. Mateo est un très bon joueur, mais en même temps, il fallait faire un échange dans l’intérêt de l’équipe parce qu’on avait besoin de changement dans le noyau. C’était une grosse opportunité de mettre la main sur trois vraiment bons joueurs.»

L’organisation craignait aussi de se retrouver dans une situation où elle allait se retrouver avec un surplus de vétérans – Matt Rusch, Kyle Lafrenz, Javier Herrera ont actuellement ce statut – sans avoir été en mesure d’obtenir un retour pour Mateo. C’est ce qui s’était passé avec Steve Brown, que l’organisation avait libéré. «Pour nous, Herrera est un intouchable parce qu’il peut changer un alignement complet. On savait qu’on pouvait obtenir quelque chose pour Mateo. On obtient trois joueurs qui peuvent jouer avec nous et ça ouvre la porte à un grand coup parce que nous avons maintenant de la place pour ajouter un vétéran. On sait que Mateo va frapper pour ,300 l’an prochain, qu’il va venir à Trois-Rivières et nous faire mal, mais nous sommes meilleurs avec ces trois joueurs et le vétéran que nous allons ajouter plus tard», ajoute le directeur général de l’organisation, René Martin.

La transaction a rapidement fait réagir à la négative les amateurs sur les réseaux sociaux. C’était prévisible, Señor Mateo était l’un des joueurs les plus populaires à Trois-Rivières.

«Je comprends et c’est normal. Si nous n’avions rien eu pour Mateo, nous l’aurions gardé parce que ça aurait été suicidaire comme décision. Mais même lorsque c’était Pierre-Luc Laforest notre gérant, il disait qu’un jour il faudrait avoir le courage de laisser aller des joueurs, parce que dans la Can-Am, si tu gardes tes meilleurs joueurs trop longtemps, tu vas avoir des problèmes. Brown a été une étape, Mateo une autre», indique Martin.

Trois réguliers

À sa première saison dans le baseball indépendant l’an dernier, Kerski, qui a un statut LS-2, a obtenu une fiche de six victoires et cinq défaites et une moyenne de points mérités de 4,10. Il était utilisé comme partant mais aussi comme releveur numéro un, comme le démontrent ses 12 sauvetages. Stanton compte l’utiliser dans sa rotation l’été prochain.

Carela (LS-3) occupait lui aussi le poste de releveur chez les Miners. Il a maintenu une m.p.m. de 3,11 en 23 matchs pour la troupe de Bobby Jones. Finalement, Colon (LS-4) a frappé pour ,265 en plus d’obtenir 14 buts volés.

«J’ai vraiment trouvé Kerski impressionnant l’an dernier contre nous. Il a une excellente balle tombante, ce qui est très important dans notre petit stade. Quant à Carera, il a trois ans d’expérience dans la Ligue Can-Am et j’ai aussi été impressionné. Il pourra nous donner une relève solide», analyse Staton.

Crane quitte aussi
Les Aigles n’ont pas bougé une mais plutôt deux fois vendredi. Ils ont exaucé le vœu du voltigeur Connor Crane qui désirait un changement d’air à la suite de la dernière saison. L’athlète de 23 ans évoluera dorénavant avec le Freedom de Florence dans la Ligue Frontier. En retour, les Aigles ont obtenu le joueur de deuxième but Taylor Oldham et le lanceur Pete Perez. «C’est une ligue qui est plus jeune et c’est plus proche de son domicile. Nous n’avions pas le choix. Dans mon plan, Connor était de retour l’an prochain. Oldham est dans les meilleurs joueurs de la Ligue Frontière depuis trois ans et il est bon en défensive. Il a joué 20 matchs avec les Capitales l’an dernier et je ne pense pas qu’il était content de la manière dont ça s’est passé. Il aurait voulu une meilleure opportunité. Il va vouloir leur prouver qu’ils ont eu tort.»

En deux saisons en Mauricie, Crane a disputé 165 matchs et a affiché une moyenne au bâton de ,268.