Mary-Sophie Harvey a connu une année préolympique à la hauteur des attentes.

Mary-Sophie Harvey athlète de l’année au Québec

TROIS-RIVIÈRES — Mary-Sophie Harvey a été sacrée athlète de l’année en piscine, la fin de semaine dernière, au gala annuel de la Fédération de natation du Québec tenu à Saint-Hyacinthe.

L’athlète originaire de Trois-Rivières n’a pas volé cette distinction, elle qui a effectué un beau retour sur la scène internationale en 2019, notamment en se distinguant aux Jeux panaméricains de Lima.

En gagnant trois médailles au Pérou, dont deux individuelles, Harvey a envoyé un message clair en cette année préolympique. Elle a mérité l’argent au 200 m papillon ainsi qu’au relais 4 x 200 m libre, aux côtés de ses compatriotes Katerine Savard, Alyson Ackman et Danica Ludlow.

Harvey a ajouté un podium à son épreuve de prédilection, le 400 m 4 nages, en s’offrant le bronze.

Tout porte à croire qu’elle sera fin prête pour les essais olympiques, en avril 2020.

Ceux-ci détermineront la composition de l’équipe canadienne aux Jeux de Tokyo, plus tard dans l’été.

En plus des honneurs individuels, la Fédération provinciale a profité de son gala pour honorer quatre nouveaux intronisés à son Temple de la renommée. Parmi eux, on retrouve l’olympien Yannick Lupien, qui demeure à Trois-Rivières depuis plusieurs années.

Médaillé d’argent au relais 4 x 100 m lors des Championnats du monde de la FINA à Montréal en 2005, Lupien a connu une brillante carrière. Athlète olympique de Sydney (2000) et Athènes (2004), il a été sacré champion canadien sur 50 m et 100 m libre plus de 15 fois.

Il détient toujours le record pour le 100 m libre le plus rapide pour un Québécois (49,65 secondes). Yannick Lupien gagne aujourd’hui sa vie comme pompier à Trois-Rivières.