Marie-Pier Côté (au centre) représentera le Québec au Championnat canadien de curling féminin.

Marie-Pier Côté au Tournoi des Coeurs

TROIS-RIVIÈRES — Toutes les joueuses de curling de haut niveau au pays rêvent de participer au Tournoi des Coeurs Scotties. Le Championnat canadien devrait susciter davantage d’intérêt dans la région cette année, puisque la Trifluvienne Marie-Pier Côté y représentera le Québec avec ses coéquipières de l’équipe Verreault.

«On sent toutes que l’on vit un rêve», lance Marie-Pier Côté. «Au Canada, le curling est très fort. Et c’est le tournoi le plus important. Ce sont nos Olympiques.»

L’athlète s’est qualifiée pour le plus important tournoi féminin du Canada le week-end dernier lors du Championnat provincial à Valleyfield. Les dix meilleures équipes du Québec se disputaient le laissez-passer pour le Championnat canadien.

finale chaudement disputée

Marie-Pier Côté et ses coéquipières Jill et Alanna Routledge de même que la capitaine Noémie Verreault ont remporté une finale chaudement disputée qui leur permet de représenter le Québec à Moose Jaw à partir du 15 février. Elles joueront alors contre certaines des joueuses les plus renommées du pays. Apprivoiser le stress sera, confie Marie-Pier Côté, un défi à surmonter pour la jeune équipe québécoise.

«Si jamais on se classe en éliminatoire, on sera satisfaite», mentionne celle qui croit malgré tout dans les capacités de son quatuor.

«Si on connaît une semaine comme à Valleyfield, ça peut bien aller.»

Il y a fort à parier que toute la communauté du curling de la région sera derrière elle pour cette importante compétition. C’est à Trois-Rivières que Marie-Pier Côté a commencé le curling, inspiré par son frère. Celle qui évolue toujours dans le curling local a déjà pris part aux Jeux du Québec, au Championnat U-18 à Winnipeg ainsi qu’à plusieurs Championnats provinciaux chez les juniors et les adultes. Parallèlement, elle menait des études en biologie médicale et médecine.

Conciliation médecine-curling

Médecin dans une clinique de Trois-Rivières, Marie-Pier Côté arrive à concilier son entraînement à ses longues heures de travail. L’ancienne étudiante-athlète mentionne même que c’était encore plus ardu à l’époque de ses études.

Les entraînements pour une équipe composée de joueuses d’un peu partout au Québec comportent tout de même certains défis. «C’est difficile de former une équipe avec un aussi haut calibre dans la même région», note Marie-Pier Côté. «On s’entraîne un peu partout. C’est pas toujours facile se retrouver en équipe.»

Quotidiennement en contact avec des patients enrhumés, Marie-Pier Côté va poursuivre ses bonnes habitudes d’hygiène pour être au sommet de sa forme en Saskatchewan où elle affrontera les meilleures au pays.