Coéquipières chez le Zénix de la Mauricie, Marianne Houle (Sherbrooke) et Marie-Frédérique Poulin (Laval) poursuivront leur cheminement sur le circuit d’athlétisme universitaire à compter de l’automne.

Marie-Frédérique Poulin et Marianne Houle sont prêtes pour le niveau suivant!

Trois-Rivières — Coéquipières depuis plusieurs années déjà au sein du club Zénix de la Mauricie, Marie-Frédérique Poulin et Marianne Houle verront leurs routes se séparer au cours des prochains mois alors qu’elles entameront leur parcours universitaire.

Pendant que Poulin entamera des études en communications en plus de poursuivre son cheminement en athlétisme chez le Rouge et Or de l’Université Laval, Houle se déplacera pour sa part vers Sherbrooke où elle amorcera des études en droit tout en défendant les couleurs du Vert et Or sur la scène universitaire.

Ces deux athlètes empruntent ainsi le même parcours que certains de leurs prédécesseurs chez le Zénix: Antoine Thibeault (Laval), Nicolas Deshaies (Laval) Alex Tourigny-Plante (Laval) et Alex Genest (Guelph). «C’est toujours très gratifiant de voir des athlètes poursuivre leur cheminement à l’université. J’entraîne les jeunes dans le but qu’ils aient le goût de faire de l’athlétisme longtemps. De pouvoir concilier les études et le sport, c’est une belle façon de se discipliner. Le réseau universitaire, c’est un circuit vraiment intéressant», mentionne Pierre Thibodeau.

Même si ses protégés quitteront la région sous peu, l’entraîneur du Zénix gardera un oeil sur leur progression. Ce sera notamment le cas avec Marie-Frédérique Poulin, championne canadienne junior du 400 m haies. Le Rouge et Or est présentement à la recherche de son prochain entraîneur-chef, après le départ de Joël Bourgeois à la tête du programme.

«Marie-Fred va faire des épreuves différentes de sa spécialité, car il n’y a pas de 400 m haies au niveau universitaire. Elle avoir la chance de vivre de belles expériences, tout en continuant de représenter le club Zénix au civil. En plus, elle aura accès au nouveau Centre provincial d’excellence qui vient d’ouvrir à Québec.»

À l’Université Laval, Poulin rejoindra un groupe talentueux qui a notamment connu la meilleure performance de son histoire lors des derniers Championnats canadiens USports, avec une quatrième position au classement général.

D’ici ses débuts universitaires, la Trifluvienne se préparera pour sa première expérience chez les seniors aux Championnats canadiens d’athlétisme.

De son côté, Marianne Houle rejoindra à Sherbrooke le groupe du Vert et Or qui a terminé deuxième aux Championnats provinciaux du RSEQ. Selon son entraîneur au club Zénix, l’esprit d’équipe du réseau universitaire sera bénéfique pour le cheminement de l’ancienne championne québécoise junior du 800 m. «L’effet de gang, ça va être positif pour elle. On l’a vu, quand elle faisait du cross-country chez les Diablos, elle a eu beaucoup de plaisir de s’entraîner en groupe. En plus, elle s’en va dans un bon programme, à Sherbrooke.»