Marie-Ève Gélinas (au centre) a vu ses aspirations devenir une réalité à Red Deer.

Marie-Ève Gélinas en or!

Trois-Rivières — Après avoir passé les quatre dernières années à rêver à une médaille d’or des Jeux du Canada, Marie-Ève Gélinas a vu ses aspirations devenir une réalité, jeudi à Red Deer en Alberta alors qu’elle a été sacrée championne de l’épreuve individuelle de tir à l’arc recourbé.

En 2015, à Prince George en Colombie-Britannique, la Trifluvienne avait fait tourner les têtes en méritant deux médailles de bronze à l’âge de 14 ans seulement. Jeudi, Gélinas s’est assurée de laisser une autre impression encore très favorable en se hissant au sommet de sa discipline.

«Je voulais rien de moins que la médaille d’or. J’étais pas mal stressée avant d’amorcer la compétition, mais je me sentais en confiance aussi. Je suis énormément soulagée et aussi très fière d’avoir gagné», a mentionné la médaillée d’or, en entrevue avec Le Nouvelliste, quelques minutes après sa victoire.

Gélinas ne s’est pas pointée en Alberta dans les meilleures dispositions, à l’aube de cette importante compétition. Les semaines précédentes à l’entraînement ne laissaient pas nécessairement présager un triomphe. Cependant, une fois les pieds posés à Red Deer, le talent et la confiance ont refait surface.

Elle a d’abord terminé les rondes préliminaires au premier rang avant de s’imposer pendant la journée éliminatoire de jeudi. «C’est ce qui est beau avec notre sport, c’est de démontrer de la constance pour pouvoir gagner. Malgré la nervosité du début, j’ai bien réussi à me gérer et j’ai gardé le meilleur pour la fin. J’avais ma tête fixée sur l’objectif. Pour le dernier match, j’ai vraiment livré ce dont je suis capable», a commenté la porte-couleurs du club Le Sagittaire.

En finale, Gélinas s’est mesurée à la révélation de la semaine à l’épreuve de tir à l’arc. Au départ, tout semblait pointer vers un duel ultime entre la Trifluvienne et l’Ontarienne Ryli Vallière, deux membres de l’équipe nationale de développement. Cependant, Adi Shapira, de la Colombie-Britannique a causé la surprise pour se faufiler jusqu’à la finale. Lors du match pour la médaille d’or, Gélinas a dû batailler jusqu’au bout pour finalement s’imposer de justesse 6-4.

«Je vis du gros bonheur présentement. En 2015, j’étais venue ici pour l’expérience car j’étais très jeune. Cette fois, je venais pour gagner et c’est ce que j’ai fait. C’est le plus beau moment de ma carrière!»

Avec son titre individuel en poche, Gélinas complètera ses Jeux du Canada avec les rondes éliminatoires par équipe avec Jacob Gagnon. Le duo a bouclé les rondes préliminaires en quatrième place. «On vise le podium. Ça s’est quand même bien passé jusqu’à présent, mais la quatrième place ne reflète pas ce dont on est capable», assure Gélinas.

Une médaille en cadeau

Au trampoline, Sara-Jade Berthiaume s’est offert un cadeau pour son 19e anniversaire en décrochant la médaille de bronze lors de l’épreuve synchronisée en compagnie de sa coéquipière Laurence Roux. En finale, le duo québécois a obtenu 41,23 points pour sa routine, tout juste derrière les tandems de la Saskatchewan (43,25) et la Nouvelle-Écosse (41,53).

Pour la porte-couleurs du club Trampoline Intercité, il s’agissait d’une deuxième visite sur le podium à Red Deer cette semaine, après sa médaille d’or arrachée à l’épreuve par équipe.

Si elle n’avait pas le sentiment d’avoir véritablement contribué à la victoire d’équipe, mardi, la protégée de France Bouffard savourait davantage cette médaille de bronze. «Là, je peux être fière de moi. Ça fait du bien. Ma partenaire et moi étions blessées à la cheville alors on peut se réjouir du résultat. Mais en même temps, on sait qu’on aurait pu aller gagner les Jeux du Canada, alors il reste tout de même une petite déception», admet-elle.

Au terme d’une semaine épuisante, la Trifluvienne traçait un bilan quelque peu décevant selon ses standards. «Ma semaine n’a pas été facile, avec des résultats médiocres. Je sais que j’aurais pu faire mieux à l’épreuve individuelle et en équipe. Mais j’ai bien combattu, tant physiquement que mentalement pour finir en force. Je ne regrette rien de mon expérience.»

Sixième place pour Lecours

Pour sa part, le Trifluvien Charles Lecours a complété ses Jeux du Canada avec une sixième position lors de l’épreuve de 5 km de ski paranordique debout, jeudi. Plus tôt dans la compétition, le porte-couleurs du club Mauriski avait mérité la cinquième place au sprint et au 2,5 km.