Dean MacDonald (à gauche), propriétaire des Growlers, avait lui-même ébruité sa visite sur le chantier trifluvien en août.

MacDonald recule et annule sa conférence de presse à St. John's

TROIS-RIVIÈRES — Il n’y a pas eu de conférence de presse du propriétaire des Growlers de St.John’s concernant le futur de l’équipe mardi. À quelques heures d’avis, Dean MacDonald a tout simplement annulé sa sortie médiatique.

Selon The Telegram de St.John’s, MacDonald a reculé parce que les négociations avec la Ville pour la location du Mile One Stadium Centre pourraient déboucher sur une entente à court terme. MacDonald est impliqué depuis plusieurs mois avec la Ville dans un bras de fer, tout comme le Edge, franchise de la Ligue canadienne de basket-ball.

MacDonald prétend que son équipe n’a pas fait de profit la saison dernière, même si elle a mis la main sur la Coupe Kelly, le trophée à l’enjeu dans la ECHL. L’homme d’affaires pointe directement ses conditions de location pour expliquer cette situation.

Or, la Ville a dévoilé lundi publiquement la dernière offre soumise à MacDonald, qui comprend des réductions sur ses conditions, afin de l’inciter à rester au Mile One Stadium après la saison 2019-20, la dernière la liant à Saint-John’s. Comme MacDonald, le maire Danny Breen devait rencontrer la presse mardi après-midi pour faire le point sur la situation, mais il a lui aussi annulé son engagement.

Rappelons que le mois dernier, MacDonald avait visité les installations du nouveau Colisée de Trois-Rivières. Il avait vanté le projet sur Twitter, ce qui avait évidemment publicisé son escapade à Trois-Rivières.

Si le propriétaire des Growlers, équipe affiliée aux Maple Leafs de Toronto, réussit à ficeler une nouvelle entente avec les élus municipaux de Saint-John’s, ça ne le sort pas automatiquement de l’équation à Trois-Rivières. Le Nouvelliste a appris que MacDonald avait mentionné à ses hôtes trifluviens qu’il pourrait être intéressé à exploiter deux franchises dans la ECHL. Surtout si Trois-Rivières peut convaincre le Canadien de se servir du nouveau Colisée pour y abriter un club-école dans la ECHL, après celui à Laval dans la Ligue américaine. Le Canadien, toujours selon nos informations, aurait démontré de l’intérêt pour le projet lors des discussions préliminaires enclenchées avec Marc-André Bergeron.

Interrogé à ce sujet, Bergeron a refusé de commenter, se réfugiant derrière l’entente de confidentialité qu’il a signée avec la Ville de Trois-Rivières.