À l’Université du Wisconsin, Tristan Luneau rejoindra un campus reconnu pour former de bons défenseurs. Ryan Suter et Ryan McDonagh sont notamment passés par Madison.

Luneau choisit la NCAA

TROIS-RIVIÈRES — Il vient à peine d’avoir 15 ans, mais Tristan Luneau sait quelle voie il désire emprunter pour réaliser son rêve d’évoluer dans la LNH.

Le défenseur surdoué des Estacades midget AAA a annoncé, lundi sur les réseaux sociaux, qu’il se rapporterait aux Badgers de l’Université du Wisconsin, dans la NCAA aux États-Unis. Si tout se déroule comme prévu, Luneau écoulera donc une dernière année avec les Estacades en 2019-20. Il pourrait ensuite se retrouver dans la ligue junior USHL, toujours aux États-Unis, avant de rejoindre les Badgers, un des meilleurs programmes universitaires au sud de la frontière.

Défensif à caractère offensif, Luneau, originaire de Victoriaville, est néanmoins rattaché à la Mauricie puisqu’il poursuit son développement sur la rive nord du fleuve depuis son bantam AAA. À sa première année dans le midget en 2018-19, le jeune homme a fait écarquiller bien des yeux: non seulement a-t-il compilé 24 points en 42 matchs avec un différentiel positif de +12, il a surtout aidé le Québec à remporter la médaille d’or aux Jeux du Canada, une première en 32 ans. Il fut l’un des joueurs les plus impressionnants à la ligne bleue durant ce tournoi.

En effet, Luneau aurait fait sensation à Red Deer auprès des recruteurs des universités américaines. Conseiller familial du clan Luneau, Dominic Deblois reconnaît que le hockeyeur qui dépasse déjà les 6 pieds était en demande. «La NCAA a toujours figuré parmi ses considérations», indique Deblois, tout en rappelant que Luneau a été nommé joueur étudiant par excellence au sein des Estacades à la fin de la campagne.

S’il avait opté pour le chemin du hockey junior canadien, l’arrière de 15 ans serait peut-être devenu le premier choix du repêchage de la séance de 2020. On se souviendra qu’il y a quelques jours à peine, le clan Luneau avait résisté à la tentation de demander un statut de joueur exceptionnel, ce qui aurait pu ouvrir les portes de la LHJMQ à l’adolescent. Il aurait ainsi imité Joe Veleno.

Dans la Ligue de l’Ouest, Matthew Savoie a vu sa demande de jouer dans le junior à 15 ans être refusée. Il a dévoilé, en mars, qu’il s’expatriait à l’Université de Denver pour la saison 2021-22. Comme Luneau, il sera éligible au repêchage de la Ligue nationale de hockey en 2022.

Reconnue pour ses défenseurs

Tristan Luneau n’était pas disponible pour s’entretenir avec les médias lundi soir, mais il était probablement au courant que l’Université du Wisconsin est reconnue pour développer de bons défenseurs.

Ryan Suter, Ryan McDonagh, Jake Gardiner et Justin Schultz figurent parmi leurs plus récents ambassadeurs. L’équipe est dirigée par l’ex-patineur de la LNH Tony Granato.

Il n’est pas étonnant que Luneau annonce ses intentions aussi tôt dans sa carrière. À compter du 1er mai, la NCAA revoit ses règlements et interdira désormais aux équipes universitaires de recruter ou de converser avec des joueurs si celui-ci n’est pas dans sa deuxième année au high school. On a donc assisté, au cours des dernières semaines, à une avalanche d’engagements de jeunes joueurs vers la NCAA.

«Des défenseurs comme lui, ça ne court pas les rues. En plus d’être talentueux, Tristan est un étudiant super sérieux. Il travaille aussi fort à l’école que dans les pratiques», conclut son entraîneur midget AAA, Frédéric Lavoie.