Luce Mongrain a été élue au comité exécutif de la Fédération québécoise de soccer.

Luce Mongrain au comité exécutif de la Fédération de soccer du Québec

Pour la première fois de son histoire, le comité exécutif de la Fédération de soccer du Québec a ouvert ses portes à une femme et c'est la Trifluvienne Luce Mongrain qui en aura l'honneur.
La directrice adjointe et responsable du Sport-études à l'Académie les Estacades a en effet été élue le week-end dernier et elle a bien hâte de s'attaquer à ce nouveau défi.
«Je suis bien contente de pouvoir contribuer à ma fédération. C'est une organisation avec laquelle j'ai vécu plusieurs choses en tant qu'athlète et c'est maintenant à mon tour de redonner», note-t-elle.
Même si elle devient la première femme à se frayer un chemin à cette table, elle ne compte pas s'attarder uniquement au volet du soccer féminin à la FSQ. «Oui, j'ai un désir d'améliorer la cause des joueuses, mais ce n'est pas l'unique raison pour laquelle j'ai posé ma candidature. Ce n'est pas le seul point qu'il y a à l'agenda», mentionne-t-elle, tout en rappelant l'importance d'avoir des communications de qualités entre la FSQ et les nombreuses associations régionales de soccer.
Pour l'instant, elle va d'abord se concentrer à se familiariser avec les dossiers déjà en chantier. «Je serai là pour questionner, challenger les gens et apporter de nouvelles idées.»
Au cours de sa carrière, la femme de 44 ans a notamment évolué pour l'équipe nationale féminine pendant huit ans, participant à27 parties, dont le premier match officiel du Canada en Coupe du monde FIFA, en 1995 face à la Suède.
Au fil des ans, Luce Mongrain a été intronisée au Temple de la renommée du soccer québécois (2007) et au Temple de la renommée sportive de la Mauricie.
vincent.gauthier@lenouvelliste.qc.ca