Luc Lesage s'élancera en NASCAR Canadian Tire à bord de la voiture numéro 24, grâce au support financier de SportChief-Ecotone et de son propriétaire, Michel Côté.

Luc Lesage s'ajoute au peloton

Luc Lesage aura l'occasion de piloter dans une nouvelle aventure alors qu'il s'élancera dans la série Nascar Canadian Tire pour au moins quatre épreuves en circuit routier en 2014. Comme l'avait annoncé Le Nouvelliste en janvier, le Trifluvien a confirmé, hier, qu'il se joint à l'écurie 22 Racing de Scott Steckly, qui a notamment remporté trois championnats nationaux en six saisons.
Le baptême du pilote trifluvien se déroulera le 18 mai sur le circuit ontarien Motorsport Park. D'ici là, il devra apprivoiser son nouveau bolide - le même que conduisait Jacques Villeneuve à Trois-Rivières l'été dernier - puisqu'il s'agira d'une première expérience pour lui à bord d'une voiture de type NASCAR.
«C'est une voiture plus lourde sur laquelle il y a moins de freins. Ça va demander une bonne gestion de course. On a au moins deux bonnes journées d'essais prévues à Mosport. Ça devrait nous aider à nous préparer», estime-t-il, tout en vantant les mérites de Steckly en tant que «préparateur hors pair de véhicules».
Néanmoins, l'ex-pilote de Formule Atlantique compte bien batailler pour le devant du peloton. «C'est difficile de penser se retrouver en arrière. On va être très agressif et on va aller à la chasse pour être dans les premiers. Je pense qu'on a tous les atouts pour bien faire», lance celui qui est encore déçu de son expérience en Canadian Touring Car Championship (CTCC), l'an dernier, alors qu'il avait été incapable de prendre le départ au Grand Prix de Trois-Rivières.
Cette saison, son association avec l'équipe 22 Racing prévoit quatre courses en circuit routier, dont le GP3R, le 10 août. S'il parvient à attirer davantage de commanditaires, Lesage n'écarte pas la possibilité de participer à toutes les épreuves de la série, y compris les sept programmes sur ovale. «J'ai fait des essais sur ovale à Sanair et j'ai pas mal aimé ça!», raconte le pilote de 39 ans qui misera sur l'appui financier de SportChief-Ecotone dans son aventure.
Présent au dévoilement de la voiture que pilotera Lesage, le directeur général du GP3R, Dominic Fugère, s'est dit réjouit de l'arrivée d'un autre pilote de la région dans cette série. Avec les frères Louis-Philippe et Jean-François Dumoulin - ainsi que Marc-Antoine Camirand, dont la présence est en voie de se concrétiser à Trois-Rivières l'été prochain - la série NASCAR Canadian Tire mettra en vedette au moins quatre pilotes de la région.
«Il va y avoir autant de pilotes de la région cette année qu'il y avait de pilotes québécois la première fois que le NASCAR Canadian Tire est venu au GP3R en 2007. Ça démontre vraiment l'intérêt des gens pour cette série-là», souligne Fugère.
D'ailleurs, Luc Lesage a bien hâte de pouvoir prendre d'assaut la piste aux côtés de ses amis et adversaires régionaux de longue date. «Il devrait y avoir beaucoup de compétition. On a commencé nos carrières pas mal en même temps, donc ça va être le fun de tous se retrouver sur la piste!»
La série Nationwide dans la mire
Heureux comme un gamin de pouvoir rouler en NASCAR Canadian Tire, Lesage ne manque pas d'ambition pour autant. Il a d'ailleurs déjà un oeil sur la série NASCAR Nationwide et il aimerait pouvoir y décrocher un volant dès 2015.
Selon lui, tant ses performances que le support financier devront être à la hauteur s'il espère faire le grand saut.
«On en discute présentement. On va commencer en Canadian Tire. L'an prochain, c'est autre chose. Dans ce milieu, ce sont souvent les contacts qui peuvent t'aider», glisse-t-il.