Le Trifluvien Louis-Pierre Godin a bien amorcé l'Omnium du Québec avec une ronde de 70, deux coups sous la normale, en vertu de six oiselets, deux bogeys et un bogey double. Il est installé au cinquième rang, à deux coups des meneurs.

Louis-Pierre Godin est au cinquième rang à l'Omnium Québec

Le débat est lancé au Golf de La Faune. La lutte que l'on prévoyait serrée s'est concrétisée dès la première ronde de l'Omnium du Québec Promutuel Assurance, alors que quinze joueurs se retrouvent sous la normale. Ce sont Conor O'Shea (Piper's Heath) et Dave Lévesque (Pure Golf Experience) qui mènent la charge grâce à des pointages de 68, quatre coups sous la normale.
O'Shea et Lévesque n'ont qu'une avance d'un coup sur deux vétérans du circuit professionnel québécois, Yvan Beauchemin (La Tempête) et Marc Girouard (Le Diamant). Javier Sanchez (Cape Girardeau, Missouri), Louis-Pierre Godin (Ki-8-Eb) et Philippe Gariépy (Académie P. Gariépy) dominent un contingent de huit compétiteurs à égalité au cinquième rang avec des pointages de 70.
Au total, 31 joueurs ont joué la normale ou mieux dans cette première ronde.
Lévesque, en parfaite forme physique et mentale, était satisfait de cette entrée en matière.
«Quand tu reviens avec la même balle, sur ce terrain, c'est une bonne ronde. Le chiffre de 68 me satisfait, surtout que j'ai eu trois verts de trois roulés, ce qui m'empêche de dire que ma journée a été parfaite.
«Je me suis fixé comme objectif de maintenir une moyenne de cinq coups sous la normale à chaque ronde. C'est bien parti. Je me sens confortable sur ce terrain car je suis un joueur très méthodique et ici, le jeu demande beaucoup de stratégie.»
O'Shea se souvenait du terrain qu'il avait foulé en 2008 lors du Championnat national des professionnels adjoints.
«J'ai une bonne connaissance du terrain et c'est ça qui m'a aidé. (Hier), il y avait des vents de côté que tu devais gérer.»
L'un des favoris, Sanchez, était content de son pointage de 70. «Si je joue deux sous la normale à chaque jour, je serai bien placé. Je suis content de la façon dont j'ai joué mais il y avait des roulés qui étaient difficiles à réussir. Il faut que ta balle soit toujours bien placée. Ici, tu te dois d'être précis plutôt que de toujours frapper la balle de toutes tes forces. Si tu te retrouves régulièrement dans l'allée, c'est un gros plus.»
Beauchemin, qui a déjà son billet pour le Championnat de Québec, a amorcé sa ronde avec trois oiselets. «Ça part bien c'est sûr. J'ai joué 69 malgré un double bogey au 15e trou, alors que j'ai perdu deux balles. J'ai réussi un excellent coup d'approche pour finalement ne faire que deux au-dessus de la normale. Les verts étaient plus fermes que la veille et les conditions de jeu étaient belles. C'est un bon parcours de championnat.»
Girouard a connu également un bon départ. «Je joue mieux qu'en début de saison. Au Golf de La Faune, il faut bien frapper les coups de départ et ce ne fut toutefois pas mon cas aujourd'hui, mais j'ai quand même atteint 16 verts en coups réguliers. J'ai manqué à des endroits où je pouvais m'en sortir assez bien.»
La deuxième ronde se poursuit aujourd'hui avec les mêmes trios et à la fin de la journée on verra quels sont les joueurs qui pourront se sauver du couperet.