Louis-Philippe Dumoulin et son équipe rayonnaient à la suite du Velocity Prairie Thunder 250, qu'il a remporté et qui lui a, du même coup, permis de se hisser en tête du classement de la série NASCAR Canadian Tire.

Louis-Philippe Dumoulin opportuniste

Au lendemain de sa première victoire de la saison en série NASCAR Canadian Tire, Louis-Philippe Dumoulin rayonnait à la suite de son triomphe sur la piste ovale du Velocity Prairie Thunder 250, dans le cadre de l'Auto Clearing Motor Speedway de Saskatoon. En prime, la victoire de Dumoulin le propulse au premier rang du classement cumulatif de la série, avec 209 points, 10 de plus que son plus proche poursuivant, J.R. Fitzpatrick.
«En tout début de course, on s'est rendu compte assez rapidement que la voiture n'était pas comme on le voulait, avoue celui qui se disait très heureux d'avoir réussi à se qualifier quatrième même si son bolide n'était pas aussi performant qu'espéré. On a fait des ajustements rapidement sur la voiture lors des premiers drapeaux jaunes. On a réussi à l'améliorer un peu, mais il a fallu absolument mettre des 
pneus neufs très tôt dans la course. On avait fait seulement 100 tours sur 251, mais on n'avait pas le choix.»
La stratégie aura finalement bien payé Dumoulin et son équipe, puisqu'il n'y a eu aucun drapeau jaune avant le 243e tour (sur 251). Posté en sixième position à ce moment, le pilote de la Dodge 47 Weathertech a profité du fait que les meneurs se sont tous arrêtés aux puits pour se garnir de pneus neufs, ce qui lui a permis de bondir jusqu'à la deuxième position. À la reprise, il a rapidement
dépassé Joey McColm pour prendre les devants et il a ensuite résisté au retour des Hathaway, Steckly et autres Ranger pour l'emporter. 
«Tout le monde avait des pneus neufs derrière moi, alors je me suis dit que je n'avais pas le choix d'y aller au fond. Finalement, ça s'est avéré payant pour nous. J'ai fait une bonne relance, je suis resté à l'extérieur, j'ai réussi à garder la voiture à l'avant et à ramener la victoire», soutient le pilote trifluvien, vainqueur de cette course après n'avoir mené que lors des deux derniers tours.
Même s'il a remporté l'épreuve, Louis-Philippe Dumoulin demeure conscient que sa voiture n'était pas la plus rapide sur l'Auto Clearing Motor Speedway et que la compétitivité était très forte. 
«Ce ne sera pas comme ça à toutes les courses. Il va falloir faire nos devoirs pour la prochaine course, mais ça a bien viré pour nous cette fois-ci», ajoute-t-il.
Justement, Dumoulin effectuera un retour en sol québécois pour la prochaine course de la série NASCAR Canadian Tire. La prochaine étape du circuit est prévue à l'Autodrome Saint-Eustache le 26 juillet. Les pilotes se donneront ensuite rendez-vous sur le circuit de Trois-Rivières dans le cadre du 50 tours JuliaWine.com du Grand Prix de Trois-Rivières qui aura lieu le 10 août.