Laurence Vincent-Lapointe et Katie Vincent ont fait honneur à leur réputation en raflant l’or au Championnat panaméricain.

L’or pour Vincent-Lapointe et Jourdenais

Trois-Rivières — Moins d’un mois après sa performance sans fautes au Championnat du monde, où elle a remporté trois médailles d’or, Laurence Vincent-Lapointe a poursuivi son fabuleux été, jeudi en lever de rideau du Championnat panaméricain de canoë-kayak de vitesse, en raflant l’or en C2 500 mètres.

En compagnie de sa partenaire Katie Vincent, la Trifluvienne a bouclé la distance avec une confortable priorité de neuf dixièmes de secondes devant les rivales cubaines. Le podium a été complété par les rameuses du Chili.

Le duo canadien est pratiquement invincible sur cette distance, à l’aube de l’arrivée de cette épreuve dans la programmation des Jeux olympiques, à Tokyo 2020.

Vincent Jourdenais (deuxième à partir de la droite) a gagné l'or avec le K4 masculin sur 500 mètres.

Vincent-Lapointe est aussi championne du monde en solo sur 200 m et 5000 m.

Jourdenais brille en K4
La championne du monde n’est pas la seule porte-couleurs du Club de canoë-kayak de Trois-Rivières à avoir connu du succès en cette première journée de compétition. Son coéquipier de la rivière Saint-Maurice, Vincent Jourdenais est également grimpé sur la plus haute marche du podium. En compagnie de Marshall Hugues, Nicholas Matveev et Pierre-Luc Poulin, Jourdenais a savouré la victoire en K4 500 m, devançant au passage l’équipage argentin par une demi-seconde. Le Mexique a bouclé le podium.

Le Championnat panaméricain se poursuivra jusqu’à dimanche et d’autres rameurs de la région prendront également le départ des différentes épreuves. De ce nombre, on note les kayakistes seniors Dominik Crête et Andréanne Langlois, les kayakistes juniors Alexandre Martin, Alexanne Morin et Arianne Dessureault, ainsi que le canoéiste junior Édouard Beaumier.

Les paracanoéistes Mathieu St-Pierre et Yves Bourque, du Club de canotage de Shawinigan, seront aussi en action en Nouvelle-Écosse.