L'or pour Charles Hamelin

Charles Hamelin a amorcé son aventure olympiques à Sotchi avec une médaille d'or au 1500 mètres, tandis que Viktor Ahn a offert une première médaille en patinage de vitesse courte piste dans l'histoire de la Russie avec une troisième place.
<p>Comme aux Jeux olympiques de Vancouver, Charles Hamelin embrasse sa copine Marianne St-Gelais après sa victoire. </p>
Âgé de 29 ans et originaire de Sainte-Julie, Hamelin était le patineur le plus âgé de la première finale en patinage de vitesse courte piste à Sotchi. Rusé, le vétéran a évité les ennuis lors des étapes éliminatoires, mais s'est maintenu en tête en demi-finale.
Lors de la finale de cette épreuve de 14 tours, Hamelin est resté parmi les trois premiers patineurs avant de passer devant ses concurrents avec six tours à faire et ses rivaux n'ont jamais été capables de lui ravir l'or.
«Tout a fonctionné à merveille pour moi, et je ne peux pas me sentir mieux qu'en ce moment, a déclaré Hamelin. Après la déception que j'ai connue à Vancouver au 1500 mètres, je me suis retroussé les manches à l'entraînement et on a voulu montrer au monde que le 1500 mètres est l'affaire du Canada.»
Le Chinois Han Tianyu a terminé deuxième, devant Ahn. Ce dernier a déjà remporté l'or olympique à trois reprises pour la Corée du Sud. Il a toutefois changé son nom après avoir raté les Jeux de Vancouver en 2010 et il est devenu citoyen russe. Lorsqu'il est monté sur le podium, il a été accueilli chaleureusement par la foule composée principalement de Russes.
Du côté de la montagne, l'Allemande Maria Hoefl-Riesch a été dominante lors du slalom pour effacer le retard accumulé lors de la descente et elle a remporté le super-combiné.
Hoefl-Riesch s'était retrouvé dans la même situation il y a quatre ans à Vancouver. L'Américaine Lindsey Vonn avait alors été la plus rapide en descente, mais elle avait été incapable de compléter le slalom, ouvrant la porte à l'Allemande.
Cette fois, l'Américaine Julia Mancuso a été la plus rapide en descente, alors que Hoefl-Riesch a signé le cinquième chrono. Toutefois, Hoefl-Riesch a coiffé ses adversaires lors du slalom et elle a devancé par moins d'une seconde l'Autrichienne Nicole Hosp et Mancuso.
«C'est incroyable, a déclaré Hoefl-Riesch. Bien sûr, j'étais la favorite aujourd'hui (mercredi), mais j'ai eu des difficultés lors de la descente.»
Mancuso, qui avait aussi obtenu le bronze à Vancouver, détenait 1,04 seconde d'avance sur Hoefl-Riesch après la descente, mais elle a finalement terminé l'épreuve à 0,53 seconde de la première marche du podium.
Au biathlon, Martin Fourcade a offert à la France une première médaille à Sotchi en remportant la poursuite sur 12,5 kilomètres.
Fourcade a raté une cible avant de terminer l'épreuve en 33 minutes et 48,6 secondes.
Le Tchèque Ondrej Moravec a terminé deuxième et le Français Jean-Guillaume Béatrix a complété le podium.
Le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen a fini au quatrième rang et il n'a pu remporter une 13e médaille olympique, ce qui aurait constitué un record.
On devait aussi remettre des médailles au 500 mètres en patinage de vitesse longue piste et aux bosses chez les hommes en ski acrobatique.