Denny Morrison, avec celui qui lui a permis de finir 2e au 1000 m longue piste, Gilmore Junio. La décision de ce dernier de céder sa place à Morrison a retenu l'attention. Mais pour lui, c'était un geste tout à fait raisonnable.

Longue piste: un geste très noble

Quelle immense et belle surprise que cette médaille d'argent décrochée par Denny Morrison. S'il y a un gars qui pouvait supporter la pression qui venait avec le geste de son coéquipier de lui laisser sa place, c'est bien lui. Denny est un gars qui performe vraiment très bien sous pression, sa performance éblouissante ne me surprend pas.
Depuis que j'ai appris la décision de Gilmore Junio de se retirer au profit de son coéquipier, je me questionne: aurais-je pu prendre la même si j'avais été placée dans ses souliers? Quel geste noble, glorieux à la limite. Depuis que je connais tous les détails, disons que je comprends sa décision. Je ne dis pas que j'aurais posé le même geste, mais disons que j'aurais réfléchis sérieusement si une situation similaire m'était arrivée.
La décision de Junio et la performance de Denny sont susceptibles de donner de l'élan à l'équipe canadienne en longue piste. Je peux imaginer facilement à quel point l'esprit d'équipe doit être génial en ce moment. Avant aujourd'hui, le Canada avait un départ lent lors des premières journées. Voilà que cette médaille vient tout changer et doit certainement donner de la confiance à tout le groupe.
Denny a deux autres chances de médailles, il était tellement détendu lors de sa course mercredi. Sa force, c'est toujours le dernier tour et ce fut pareil. Sa médaille reste toutefois une surprise, aucun expert ne l'avait prédit. Les favoris comme Shani Davis ont terminé loin du podium, ça lui a ouvert la porte.
En plus de Denny, Christine Nesbitt et les deux poursuites en équipe représentent nos autres chances de médailles en longue piste. Qui sait, il y a peut-être d'autres belles surprises qui nous attendent!
Même si j'adore regarder ces épreuves, je n'éprouve aucun regret personnellement d'avoir mis un terme à ma carrière. Peut-être un tout petit pincement au coeur, mais c'est tout, car j'ai vraiment mûri ma décision. Le fait d'assister et de vivre de près les Olympiques de Vancouver, même si je n'y ai pas participé, m'a aidé à passer à autre chose. Je suis excitée de voir comment mes amis performent, mais je ne les envie pas!