Trois-Rivières va de nouveau être représentée au sein du circuit de la Ligue nord-américaine.

LNAH: Trois-Rivières gardera son équipe

La Ligue nord-américaine a dévoilé jeudi matin que Trois-Rivières allait de nouveau être représentée au sein de son circuit.
Impossible pour le moment de connaître l'identité des quatre investisseurs qui ont accepté de prendre le relais de l'homme d'affaires Ronald Lavertu. Pressenti par le nouveau groupe pour diriger le secteur hockey, Dean Lygitsakos s'est pour sa part refusé à tout commentaire, en indiquant simplement qu'il n'était pas au courant des derniers développements dans le dossier et qu'il n'avait paraphé aucune entente avec ces promoteurs qui ne sont pas originaires de la région. 
Les propriétaires de la LNAH, conscients qu'il y a des détails à régler, ont néanmoins décidé d'aller de l'avant en annonçant que la cité de Laviolette ne quitterait pas la table. «Pour nous, c'était impensable qu'une ville comme Trois-Rivières ne soit plus dans la LNAH. Nous avons donc travaillé très fort pour en arriver à cette bonne nouvelle aujourd'hui», indiquait Christian Deschênes, Grand Manitou de la concession de Sorel, qui a piloté le dossier et qui connaît personnellement les promoteurs prêts à s'installer à Trois-Rivières. «Ils veulent faire les choses dans le bon ordre, se présenter aux autorités de la Ville de Trois-Rivières avant de se faire connaître sur la place publique. Du côté de la Ligue, tout est réglé, les propriétaires ont accepté leur candidature mercredi soir lors d'une réunion spéciale.»
Deschênes ajoute que les promoteurs chercheront à donner une saveur locale à la franchise au cours des prochaines semaines. «C'est une des clés. Sur la glace comme à l'extérieur de la glace, ça prend des gens de la place. Trois-Rivières, c'est central, je n'ai jamais compris pourquoi le Blizzard ne misait pas davantage sur des joueurs locaux. Ce côté-là devrait changer.»
Chose certaine, ils devront regarder ailleurs que dans la cour à Lavertu s'ils souhaitent dénicher un partenaire financier. Le propriétaire de Trois-Rivières Honda a répété jeudi qu'il se contentera d'un rôle de spectateur. «Je leur souhaite la meilleure des chances, je suis content que la LNAH reste ici. Mais pour moi, c'est terminé. Je ne dis pas que je n'achèterai pas de billets de saison, ou que je ne commanditerai pas l'équipe. Mais comme propriétaire, c'est assez. Je veux mettre mon énergie ailleurs.»
Par ailleurs, la LNAH se cherche un nouveau commissaire, puisque Michel Godin a décidé de se retirer pour des raisons professionnelles. Le mandat de son vice-président Michel Dorais a quant à lui pris fin et il ne sera pas renouvelé.