Anthony Jackson-Hamel saura-t-il en mettre plein la vue aux partisans de l'Impact samedi face au Minnesota United?

L'Impact ne peut se permettre une défaite

L'Impact de Montréal doit jouer avec l'énergie du désespoir.
À cinq points d'une place en éliminatoires avec sept matchs à disputer, une victoire est indispensable, samedi soir, lorsque l'Impact accueillera le modeste Minnesota United au stade Saputo. «C'est vraiment un match où nous devons être affamés et ne leur donner aucune chance, a avancé l'entraîneur Mauro Biello cette semaine.
«Nous devons aborder ce match avec la bonne approche, la bonne attitude.»
L'Impact (10-11-6) s'est lui-même placé dans cette position précaire quand, après une séquence de quatre victoires, il a subi trois défaites d'affilée - des revers à domicile de 3-1 et 1-0 contre respectivement Toronto et Chicago - suivie d'une défaite de 1-0 la semaine dernière en Nouvelle-Angleterre.
Se sortir de ce pétrin ne sera pas aisé, surtout avec deux matchs à l'extérieur contre Toronto détenteur du premier rang, en commençant par celui de la semaine prochaine au BMO Field. L'Impact disputera seulement trois de ses sept derniers matchs à domicile.
Mais s'il y a des points faciles à obtenir en MLS, c'est bien contre Minnesota (7-15-5). Le club d'expansion occupe le 10e rang sur 11 équipes dans l'Association Ouest et il jouera pour la deuxième fois en quatre jours après un revers de 3-0 face aux Whitecaps à Vancouver, mercredi.
Jouer au stade Saputo, avec essentiellement une équipe en bonne santé et une grande motivation, est tout à l'avantage de Montréal. Tout autre résultat qu'une victoire anéantirait presque les espoirs d'une quatrième présence en éliminatoires en six saisons en MLS. «C'est toujours délicat dans cette ligue, a prévenu Biello. Ils (Minnesota) se sont montrés compétitifs à chaque match.
«Il y a des joueurs de qualité au sein de cette formation dont nous devons nous méfier. C'est leur première année, mais nous nous concentrerons sur ce que nous devons faire pour obtenir les trois points. Nous savons que ce ne sera pas facile contre une équipe qui vient ici avec l'objectif d'essayer de nous voler des points.»
La formation du Minnesota comprend les anciens milieux de terrain de l'Impact, Johan Venegas et Collen Warner, et ils ont mis la main sur un joueur qui a déjà donné du fil à retordre à Montréal - le milieu de terrain Ethan Finlay - de Columbus, le 9 août.
Minnesota présente une fiche de 1-9-2 à l'extérieur cette saison, son seul succès étant une victoire de 2-1 à Chicago, le 26 août.
Le club a concédé un sommet dans la ligue de 56 buts en 27 matchs. À ses deux premières rencontres, il a encaissé des revers de 5-1 et 6-1 et a cédé quatre buts ou plus à quatre reprises.
De quoi faire saliver des buteurs comme Anthony Jackson-Hamel, qui a obtenu un vote de confiance sous la forme d'une prolongation de contrat de deux ans cette semaine. «Je me prépare toujours de la même façon pour chaque équipe, a insisté Jackson-Hamel. Je veux toujours mettre le ballon dans le filet, peu importe l'identité de notre adversaire. Nous avons besoin des trois points.»
L'attaquant Ballou Tabla devrait être disponible après avoir combattu les symptômes de la grippe plus tôt cette semaine.