LHSAM: des demi-finales relevées

Quatre équipes ont plié bagage après le premier tour des séries dans la Ligue de hockey senior A de la Mauricie, laissant quatre formations toujours en lice pour les grands honneurs.
Les champions en titre, le Bigfoot de Saint-Léonard-d'Aston, ont survécu à un premier tour mouvementé face à Saint-Tite et ils doivent maintenant se mesurer à Saint-Marc-les-Carrières.
«Chapeau à Saint-Tite et à son gardien, ils nous ont stressés! Mais dans les derniers matchs de la série, on a revu le vrai Bigfoot et notre gardien Vincent Lamontagne a fini très fort lui aussi. C'est encourageant pour la demi-finale car on va affronter une équipe lourde, sur laquelle nous n'avons pas une très bonne lecture. Ce qu'on sait, c'est que Saint-Marc va être prêt à faire n'importe quoi pour gagner cette série-là!»
Le Bigfoot va retrouver en demi-finale une équipe qui sait bien qu'elle n'est pas favorite. «Ce sont les champions en titre et, pour moi, c'est la meilleure équipe de la ligue. Uneéquipe bien balancée. Nous, on mise sur une équipe plus robuste, mais on sait que ce n'est pas quelque chose qui va déranger le Bigfoot. Si on veut gagner cette série-là, il faut jouer de façon presque parfaite. La bonne nouvelle, c'est qu'on sait que nous en sommes capables.»
L'autre demi-finale oppose Louiseville et Saint-Gabriel, la rivalité la plus explosive du circuit présidé par Alain Beauchamp. «C'est un cadeau pour notre ligue, cette série-là! Les joueurs des deux clubs se connaissent bien. S'il y a un gars dans notre chambre qui n'est pas motivé, il n'est pas à la bonne place! C'est pour des séries comme celles-là que les gars de 30 ansjouent encore au hockey senior», tranche le pilote du Blizzard Serge Roch.
«Il va y avoir une couple de combats c'est clair, mais ce sera surtout physique le long des rampes. Les deux gardiens seront très importants. Les arénas seront pleins à craquer... Dommage qu'un seul club puisse accéder à la finale. On espère que ce sera nous, mais je ne gagerais pas sur l'issue de la série tellement j'anticipe du jeu serré. Les vrais gagnants, ce seront les amateurs.»
Alex Melançon partageait son enthousiasme. «C'est comme une série Canadien-Nordiques! Un match Bellemare-Blizzard, ce n'est jamais plate! Le Blizzard est une équipe old style, on est prêt à faire face à ça. Si on ne l'est pas, on ne le sera jamais! Les gars ont fait des sacrifices durant des mois pour jouer à ce temps-ci de l'année. Les séries, plus ça avance, plus c'est plaisant», concluait le pilote du Bellemare, qui vit actuellement ses premières séries comme entraîneur-chef.