Pas moins de 10 recrues ont réussi à percer l'alignement des Cataractes. À l'avant: Simon Dubois-Thibergen, Mathieu Samson, Jason Horvath, David Vaysberg, Alexandre DeGagné. À l'arrière: Danil Roganov, Gabriel Denis, Frédérik Theoret, Alex Plamondon et Lucas Fitzpatrick.

La reconstruction va attendre chez les Cataractes

Les jeux sont faits à Shawinigan, les Cataractes vont amorcer la prochaine saison avec leurs gros canons.
La reconstruction, souvent évoquée par le directeur-gérant Martin Mondou depuis l'élimination surprise de l'équipe au premier tour l'an dernier, va donc attendre aux moins jusqu'aux Fêtes. 
Lundi, tout juste avant 10h, Mondou a échangé le gardien Zachary Bouthillier aux Saguenéens en retour de choix de 2e et 4e rondes, mais ce fut le seul vétéran qui a été monnayé. Les Samuel Girard, Brandon Gignac, Simon Benoît et autres Mikhail Denisov sont toujours des membres en règle de la plus vieille concession de la LHJMQ. 
«On était à l'écoute, on était prêt à bouger si les offres étaient satisfaisantes. Rien ne presse toutefois, on croit qu'on a une bonne équipe si tous nos gars reviennent des camps pros. On pense vraiment être en mesure de réaliser des choses intéressantes dans ce contexte mais dans le fond, ce sont les prochains mois qui vont dicter nos prochains gestes à Noël», souligne Mondou, en faisant donc une passe sur la palette à son nouveau pilote Daniel Renaud, qui doit trouver une façon de faire carburer cette équipe à plein régime s'il veut garder tout son personnel d'ici la fin de la saison. 
Renaud va d'ailleurs amorcer la saison avec 26 joueurs, ce qui veut dire un vestiaire surpeuplé. Mondou dit se protéger en cas de mauvaise nouvelle chez les pros. «C'est un bout qu'on ne contrôle pas, on l'a vu l'an dernier. Sur 26 joueurs, il y a quatre vétérans de 20 ans et trois Européens. Il y a des décisions qui seront prises dans ces deux rayons au cours des prochaines semaines.» 
Pouliot remercié
En cette dernière journée de coupe, un vétéran a été remercié, soit Xavier Pouliot. Le défenseur de 19 ans paie en quelque sorte la note parce que l'organisation a décidé d'opter pour le statu quo. «On a Samuel Girard, Simon Benoît et Gabriel Sylvestre à 19 ans, on ne se voyait pas utiliser quatre défenseurs du même âge. On préférait offrir cette place à un jeune. Voilà pourquoi nous avons pris cette décision», confiait Mondou, qui a donc placé Pouliot au ballotage. 
C'est le même raisonnement qui a conduit à la transaction de Bouthillier, puisque Lucas Fitzpatrick a montré lors du camp d'entraînement qu'il était prêt pour le junior. 
«Il y a aussi le fait que Zachary était réticent à partager le filet avec Denisov une autre saison. C'est une grosse année pour lui, il espère être repêché par une équipe de la LNH en juin. Il aura une meilleure opportunité de se faire valoir à Chicoutimi.»
En plus de Fitzpatrick, Alex Plamondon, Gabriel Denis, Jan Drozg, Mathieu Samson , Frédérick Théorêt, David Vaysberg, Simon Dubois-Thibergen, Alex DeGagné, Danil Roganov et Jason Horvat sont les autres recrues à s'installer dans la ville de l'électricité. Du groupe, la sélection de Vaysberg est la plus surprenante, lui qui est un Américain qui était un simple invité au camp. «On n'avait aucune idée à quoi s'attendre quand il s'est présenté au camp, alors c'est une belle surprise», affirme le directeur-gérant à propos du protégé de l'agent Sergei Bogdan, celui derrière la venue d'Anton Zlobin au début de la décennie. «Vaysberg a beaucoup d'outils offensifs à sa disposition. On a hâte de l'aider à maximiser tout ça.»