Frédéric Lavoie

La cote de Lavoie en hausse

CHRONIQUE / Plus la saison des Estacades se prolongent, plus le travail de Frédéric Lavoie à la barre est remarqué.
Ça fait déjà un bout de temps qu'il est identifié comme l'un des jeunes pilotes du Québec les plus prometteurs. Pas plus tard que l'an dernier, Dominic Ricard avait tenté de le convaincre de prendre la route de Drummondville pour diriger ses Voltigeurs. Ce n'était pas la première équipe de la LHJMQ à cogner à sa porte, et sûrement pas la dernière. 
Mais Lavoie n'est pas pressé. Si jamais il gradue, ce sera dans des conditions optimales. Un peu comme lorsque Gilles Bouchard a accepté de succéder à son bon ami André Tourigny à Rouyn-Noranda. 
«Je suis très bien là où je suis. Je ne me vois pas ailleurs pour le moment», sourit-il.
Faut dire que les entraîneurs midget AAA qui oeuvrent au sein d'un programme Sport-études sont très bien traités. Le salaire est fort décent, il y a une belle sécurité d'emploi et c'est beaucoup plus facile de concilier famille et hockey que dans le junior, où les équipes sont condamnées à bouffer des milliers de kilomètres.
Viendra probablement un jour où une offre impossible à refuser va être déposée sur son bureau. En attendant, sa cote continue de grimper. 
«Tu vas voir les Estacades, tu remarques tout de suite la structure de l'équipe. Et puis le développement de ses joueurs du début à la fin de la saison est impressionnant. Il est prêt pour la LHJMQ», me disait un directeur-gérant de la LHJMQ en fin de semaine. 
Prêt, Lavoie l'est assurément. Reste à voir quand, où et comment il choisira de se lancer. En attendant, ce sont les Estacades qui profitent de son expertise.
Dennis Yan
Une grosse semaine pour Yan?
Coincé à 43 buts depuis trois matchs, la fenêtre pouvant conduire Dennis Yan au plateau magique des 50 buts commence à se faire bien petite. Il reste trois matchs à l'Américain pour se joindre à ce club sélect chez les Cataractes qui compte notamment Stéphan Lebeau, Patrice Lefebvre, Denis Paul, Marc Damphousse et Jason Pominville.
Le dernier à avoir réussi cet exploit est Danick Bouchard, en 2006-07. Une disette de 10 ans, même si l'équipe s'est rendue deux fois en finale de la coupe du Président, et a décroché une coupe Memorial durant ce temps!
Samuel Montembeault
Samuel Montembeault détronera-t-il Pavelec?
Aux trousses d'Ondrej Pavelec depuis le début de la saison, il reste quelques matchs à Samuel Montembeault pour le détrôner et établir un nouveau record de la LHJMQ pour la meilleure moyenne de buts accordés en carrière.
Pavelec est le monarque incontesté depuis 2007 avec sa moyene à 2,52. Le gardien de la LNH n'a plus que deux centièmes d'avance sur Montembeault, qui a accordé deux buts aux Cataractes dimanche à Blainville.
«C'est sûr que je regarde ça un peu. Je mentirais si je disais le contraire. En même temps, il ne reste que quelques matchs à la saison, c'est loin d'être acquis. Et l'important, c'est de me préparer pour les séries d'abord et avant tout.»
Cette quatrième campagne dans la LHJMQ n'a pas été de tout repos pour Montembeault. Le portier de 20 ans natif de Bécancour a connu une saison en montagnes russes.
Assez pour permettre à son adjoint Francis Leclerc de voir plus d'action que prévu. Les deux luttent actuellement pour le trophée Jacques-Plante.
«On se pousse l'un et l'autre, je pense que c'est bénéfique. D'autant plus que nous avons une bonne relation. On veut tous les deux aider l'équipe à gagner.»
Samuel Girard
Girard surpasse Bergeron
Marc-André Bergeron a frappé l'imaginaire des amateurs de hockey junior en 2000-2001 en enfilant 41 buts, un record qui tient toujours. Samuel Girard n'a pas le boulet de canon pour menacer cette marque, mais il a néanmoins dépassé le Trifluvien en ce qui concerne la contribution totale dans l'uniforme des Cataractes.
La Tornade de Roberbal revendique maintenant 188 points. En plus de Bergeron, il a aussi dépassé notamment Daniel Lessard, Jean Bernier, Daniel Bock et Yves Beaudoin dans le grand livre des records de la plus vieille franchise de la LHJMQ.
Ne reste plus que deux joueurs devant lui, soit François Groleau et Stéphane Robidas, qui ont respectivement récolté 240 et 245 points durant leur séjour en Mauricie. S'il termine sa carrière junior avec les Cataractes, et qu'il est épargné par les blessures, Girard a de bonnes chances de se hisser en tête de ce prestigieux palmarès l'an prochain.
Le record de la LHJMQ de 245 points, appartenant à Danny Groulx semble toutefois intouchable pour lui, à moins que Girard ne dispute une cinquième saison à 20 ans. Pas impossible, mais ce serait extrêmement surprenant.
Le Tweet de la semaine
«Le moment où les entraîneurs peuvent arrêter de gérer les parents, les ego, les rôles et les agendas et peuvent commencer à enseigner le hockey, tu as une grande équipe.»
- Bruce Richardson, entraîneur-chef des Grenadiers de Châteauguay. Richardson, ancien pilote des Tigres de Victoriaville, a aidé les Grenadiers à causer une surprise en première ronde des séries dans la LHMAAAQ. La saison des Grenadiers a pris fin la semaine dernière, après un échec en deuxième ronde.