À son premier match depuis le début du camp, le gardien Mikaël Denisov a paru quelque peu rouillé sur les troisième et quatrième buts des visiteurs.

Cataractes: du pain sur la planche pour Daniel Renaud

Si les matchs préparatoires servent à déceler des failles à corriger avant le début de la saison, Daniel Renaud ne manquera pas de pain sur le planche pour les deux prochaines semaines. Vendredi au centre Gervais Auto, les Cataractes de Shawinigan ont facilement été renversés 5-1 par les Saguenéens de Chicoutimi devant un peu moins de 900 personnes certainement un peu déçu par la prestation de leurs favoris.
Vrai que les Saguenéens étaient débarqués en Mauricie avec tous leurs gros canons, à l'exception du capitaine Olivier Galipeau. Chez les Shawinaganais, quatre vétérans manquaient à l'appel, partis dans les camps pros. 
Mais les alignements n'expliquent pas tout. Après une bonne première, intense, entre les deux formations qui en arrachaient toutefois au plan exécution, les Saguenéens ont pris l'avance 2-0 en début de deuxième et à partir de là, ils ont dominé. Les Cataractes les ont aidés à bien paraître, avec plusieurs visites inutiles au cachot. Mais il y a aussi le fait que sans les Samuel Girard, Brandon Gignac et Vasily Glotov, ils ont été très peu menaçants offensivement. Dans le hockey junior, quand vous avez assez d'une main pour compter vos bonnes chances de marquer, vous êtes dans le pétrin!
À l'autre bout de la patinoire, Mikaël Denisov a paru rouillé sur les troisième et quatrième buts qu'il a encaissés. Rien de surprenant de ce côté par contre, le Russe de 19 ans en était à une première sortie depuis le début du camp. Denisov a cédé cinq fois sur 30 tirs, alors que son vis-à-vis Alexis Shank a repoussé 24 rondelles, seul Mathieu Samson le déjouant en deuxième période. 
«J'ai aimé notre désavantage numérique et notre poursuite, on va bâtir sur les choses positives du match. Mais c'est clair qu'on a cassé après une période. On a eu bien du mal aussi à générer de l'offensive, à se rendre au filet. Nos avons plusieurs jeunes avec nous, demain nous ferons du vidéo pour leur expliquer qu'il y a un prix à payer dans le junior si tu veux te rendre au but. On s'est surtout concentré à enseigner au plan défensif à date, on s'aperçoit qu'il va falloir accélérer notre plan à l'offensive», soulignait Daniel Renaud.
Le pilote recrue n'était pas plus impressionné par la facilité avec laquelle certains joueurs ont écopé de pénalités. «Je ne commencerai pas à blâmer les officiels. Nos pénalités, on les méritait. C'est une leçon d'apprentissage que l'on vient de mettre en banque, elle doit nous servir dans le futur.»
Pas question non plus de trop s'étendre sur l'absence des ténors de l'équipe. «On ne peut pas attendre après eux pour progresser! Il y a des gars dans la chambre qui doivent réaliser qu'il y a des opportunités présenement sur la table. Certains d'entre eux s'enlignent pour ne plus être dans l'alignement si nos quatre gars reviennent», prévient Renaud.
Dans l'autre vestiaire, Yanick Jean n'était pas rassasié par la prestation de sa troupe. «C'est un match de camp d'entraînement, on essaie des choses. En première, ça manquait d'exécution sur la glace et c'est normal, les deux clubs venaient de passer une semaine sans jouer. On a accordé un peu trop de chances en première mais en deuxième et troisième, c'était plus à mon goût.»
Carnet de notes
Il y a des anciens Cataractes au pouce carré dans le camp des Saguenéens. L'ex-pilote Claude Bouchard est de retour comme adjoint à Jean derrière le banc. Xavier Pouliot a été acquis via le ballotage la semaine dernière, alors que Zachary Bouthillier et Jérémy Fortin ont été obtenus par transaction durant le camp d'entraînement... Les deux équipes se retrouveront dimanche à 16 h au centre Georges-Vézina de Chicoutimi.