L’action a repris à l’Hippodrome de Trois-Rivières, mais les courses sont présentés à huis clos.
L’action a repris à l’Hippodrome de Trois-Rivières, mais les courses sont présentés à huis clos.

L’Hippodrome reprend ses activités… à huis clos

Trois-Rivières — Les courses ont repris mercredi à l’Hippodrome de Trois-Rivières. Le premier programme de cette saison retardée par la pandémie a été présenté mercredi à huis clos à l’occasion de la fête nationale.

«Nous avons eu huit courses pour cette première programmation. Et ç’a très bien été», lance Murielle Thomassin, la directrice générale de l’Hippodrome de Trois-Rivières, au lendemain du début de cette saison aux réalités particulières.

En effet, aucun spectateur n’était présent mercredi pour le début des courses. «Nous n’avions pas de public, mais les hommes à chevaux étaient présents et on a pu redémarrer la machine», renchérit Murielle Thomassin.

Une saison entière à huis clos?

Jusqu’au 8 novembre, l’Hippodrome de Trois-Rivières présentera 40 programmes de courses qui auront lieu les vendredis et dimanches, ainsi que quelques samedis de l’été. Mais est-ce que toute la saison se déroulera à huis clos? Il est trop tôt pour le dire, mentionne la directrice générale de l’Hippodrome.

La directrice générale de l’Hippodrome de Trois-Rivières, Murielle Thomassin.

«Pour l’instant, il faut suivre le protocole de la Santé publique. On n’a pas le choix d’être à huis clos, c’est la permission que nous avons eue. Éventuellement, avec le déconfinement, il va falloir voir si le retour des spectateurs, avec un nombre limité, nous permet d’être rentables», explique Mme Thomassin.

En effet, l’Hippodrome Trois-Rivières doit accueillir au moins 500 spectateurs par programme de courses pour que son ouverture soit viable financièrement.

«Même à 250 personnes si on en arrive là, ça serait beaucoup d’employés sur place pour peu de gens», précise Murielle Thomassin. «Mais on va y aller au jour le jour. La situation change tellement vite. […] Normalement, une petite journée à l’Hippodrome attire environ 700 à 900 spectateurs. Mais on serait prêt à ouvrir pour 500 personnes. Plusieurs personnes voulaient déjà venir voir les courses mercredi, mais on a dû les refuser et leur dire de regarder ça en ligne.»

Parier sur des courses de la maison

Les amateurs de courses peuvent assister aux courses directement de chez eux. Il est aussi bien sûr possible d’enregistrer des paris, comme si on était sur place. Même si les gradins sont vides, les affaires ont pu reprendre pour l’Hippodrome. Un peu plus de 40 000 $ en paris ont été enregistrés mercredi, alors que 53 000 $ avaient été récoltés lors du premier programme de 2019.

«C’était correct pour une première fois. On a une certaine erre d’aller à chercher. Même si on fait de la publicité et des annonces sur notre site, on passe un peu inaperçu. D’avoir reparti les activités, j’espère que les gens vont plus être au rendez-vous», souhaite la directrice générale du seul hippodrome du Québec.