Martin Lavictoire en compagnie du dur à cuire Donald Brashear.

L’heure de la retraite pour Lavictoire

Après mûre réflexion, MARTIN LAVICTOIRE (une figure légendaire dans le monde de l’arbitrage en Mauricie) accroche ses patins. Et il quitte ses fonctions de juge de lignes dans la LNAH. Il nous livre ses impressions....

« Le départ de l’équipe des Draveurs, la jeune carrière de mon fils Raphaël qui évoluera pour les Estacades bantam AAA et celle de ma fille Frédérique chez les Gothics de l’école Les Pionniers au volley-ball, catégorie cadet, sans oublier les trois hernies discales au dos et une déchirure ligamentaire au genou que j’ai subies au cours des dernières années font en sorte que j’ai pris la décision de mettre mes priorités ailleurs que sur ma carrière de juge de lignes. »

« C’est nul autre que mon frère Éric qui m’a encouragé à faire l’essai de l’arbitrage en 1993-94 afin de me faire un peu d’argent de poche. Une carrière de 25 ans s’en est suivie! »

« Après avoir officié au niveau provincial et quelques saisons dans les rangs seniors à l’époque de la LCH, j’ai travaillé pendant treize saisons dans la LNAH. JEAN HOULD est celui qui m’a le plus aidé. Il a été en quelque sorte un mentor et une source d’inspiration. Au fil des ans, nous sommes devenus de grands amis. Et j’ai toujours eu une grande admiration pour mes anciens confrères FRÉDÉRICK L’ÉCUYER, MICHEL JR CORMIER et ÉRIC FURLATT. »

« J’étais aux premières loges pour suivre l’évolution de la LNAH qui, à mes yeux, était un véritable cirque à mes premiers coups de patin dans ce circuit. Les matchs à l’époque étaient d’une durée de plus de trois heures en raison des nombreux combats. J’occupais le meilleur siège dans l’aréna pour être témoin des bagarres opposant STEVE BOSSÉ, JOËL THÉRIAULT et JON MIRASTY qui, selon moi, étaient les meilleurs pugilistes de cette ligue. GABY ROCH a cependant été mon préféré. Il m’a surtout impressionné par sa fougue, son courage ainsi que son côté gentleman envers les officiels. »

« J’ai souvenance d’une bagarre générale au Colisée de Trois-Rivières alors que MARTIN GRENIER du Marquis de Jonquière s’en était pris à THIERRY DOUVILLE. Je m’étais alors interposé entre les deux gladiateurs. Grenier m’avait atteint accidentellement au visage avec une solide droite! Il s’agissait des risques du métier… »

« Chez les patineurs qui m’ont impressionné, le style de jeu de STEVE LAROUCHE me plaisait beaucoup. Il recevait constamment des coups de bâton, se faisait frapper et continuait d’avancer comme si de rien n’était. MARCO CHARPENTIER était également un de mes favoris par son excellente vision du jeu. »

« Ayant officié dans plusieurs catégories, je considère que le circuit de la LNAH est de loin le plus rapide, le plus robuste, mais surtout le plus difficile à gérer sur une patinoire. »

« J’ai eu le privilège d’officier plusieurs finales de la LNAH. Le moment fort est survenu lors du grand triomphe de l’équipe Caron & Guay contre Saint-Hyacinthe en 2008. L’ambiance dans le vieux Colisée était tout simplement électrisante. »

«Le plus triste moment vécu s’est produit après un match senior à La Tuque alors que mon frère Éric fut agressé par un partisan. J’en ai eu pour des semaines à m’en remettre. Ce fut la fin de la carrière d’arbitre de mon frère. Depuis, ça me dépasse toujours de voir des parents ou des partisans perdre les pédales dans les gradins.»

En terminant, Lavictoire rend hommage à sa conjointe Krystel qui l’a toujours soutenu et encouragé dans son rôle de juge de lignes. Mission accomplie, Martin!

Championnat de la MauriciePlace aux lauréats du Championnat de la Mauricie qui se déroulait au club de golf Louiseville. Dans l’ordre habituel : SYLVAIN PRUNEAU (représentant de Golf Mauricie), ALAIN BARTHE (classe A, Louiseville), GENEVIÈVE LACASSE (classe féminine, Du Moulin), RENÉ PAQUET (classe AA, Grand-Mère), MARIO LANGLOIS (classe BB, Du Moulin) et RÉJEAN GÉLINAS (représentant de Golf Mauricie.

EN VITESSE

De Luc Bellemare à Keven Desrochers

LUC BELLEMARE prend du galon à RDS. Ainsi, le natif de Shawinigan prendra les commandes de L'Antichambre. Un autre ex-Mauricien qui nous fait honneur dans le monde des médias québécois!

Deux officiels de la région ont été sélectionnés pour arbitrer des rencontres de soccer aux Jeux du Québec à Thetford Mines. Il s'agit d'ARIANE LEBEL de Saint-Louis-de-France et ALEXANDRE LEBLANC de Saint-Étienne-des-Grès.

Persévérante et perfectionniste, LÉA BERGERON (12 ans) fait bonne figure au centre Gym TRM. Elle constitue une grande fierté pour son papi PIERRE MAGNAN et sa mamie DIANE MORISSETTE.

MICHEL LAFRENIÈRE est en deuil de son frère GUY LAFRENIÈRE qui s'est éteint à l'âge de 62 ans.

VINCENT BOURGET fait flèche de tout bois avec les Cascades Go Sport dans la Ligue de baseball senior du Québec.

Le sympathique YVES FORTIN accomplit un travail remarquable dans la cabine de préposé au départ au club Ki-8-Eb.

L'entraîneur-chef du Formule Fitness, KEVEN DESROCHERS, se dit très satisfait de la sélection de son équipe au dernier encan dans la LHSAAAQ. À la lumière de ses derniers choix, un vent de jeunesse soufflera chez les représentants de Bécancour. FRÉDÉRIC LEMAY-BÉGIN, DONOVAN MORIN-BOUCHARD et PHILIPPE FORCIER, trois anciens du Collège Laflèche, ainsi que MATHIEU BLANCHETTE d'Alma et DAVID TOPPA de Thetford Mines sont passés dans le camp bécancourois. Desrochers et sa bande ont aussi ajouté à leur banque de protection ALEXIS PÉPIN qui évoluait avec l'Université Concordia.

Au rayon du personnel, FRÉDÉRIC DUPUIS (entraîneur associé) et MARQUIS LAJEUNESSE (entraîneur adjoint) seconderont Desrochers pour une deuxième saison consécutive. Un autre ancien du Collège Laflèche, ALAIN PICHÉ, a été embauché comme préposé à l'équipement.

Club des As

À La Tuque, PHILIPPE MONGEAU a réussi l'exploit au trou no 13 devant ALAIN et RUSSEL JR CHARTRAND.

Au DuMoulin, le fait d'armes d'ALAIN BARIL est survenu lors de la jounée des seniors devant JEAN-PIERRE BERGERON, MICHEL BOIVIN et MICHEL MORIN.