Les Estacades pee-wee AAA Élite et leur entraîneur-chef, Alex Boucher, à l’entraînement mardi matin à l’aréna Jean-Guy-Talbot. Ils prendront part dès jeudi au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

«L’expérience d’une vie»

TROIS-RIVIÈRES — Les jeunes joueurs des Estacades de la Mauricie pee-wee AAA Élite sont sur le point de vivre une des plus grandes expériences de leur carrière de hockeyeur. Jeudi matin, ils sauteront sur la glace du Centre Vidéotron de Québec en portant les couleurs des Cataractes de Shawinigan pour amorcer leur parcours au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

«Ils vont vivre l’expérience d’une vie», lance sans hésiter l’entraîneur-chef de la formation, Alex Boucher.

Composée de joueurs du programme sport-étude de l’Académie les Estacades, l’équipe les Estacades de la Mauricie devient les Cataractes de Shawinigan, le temps du tournoi et de leur progression dans la Classe AA Élites. Très convoitées, les invitations au Tournoi pee-wee ne sont réservées qu’aux meilleures équipes.

«Quand on leur a annoncé la nouvelle qu’on allait à Québec, ils étaient très heureux. C’est une belle fierté et un bel accomplissement, surtout qu’il fallait se classer et être choisi», mentionne Alex Boucher qui constate que depuis, l’enthousiasme règne dans le vestiaire et sur la glace.

Bien que les Estacades se qualifient pour une deuxième saison consécutive au Tournoi international de pee-wee de Québec, seulement deux joueurs de l’édition précédente sont toujours avec l’équipe.

«Nous avons cinq joueurs, qui ont soit fait le tournoi avec nous ou une autre équipe, qui savent à quoi s’attendre. Pour la majorité, c’est une nouvelle expérience», affirme Boucher.

«Pour douze joueurs, ça sera donc certainement leur seule chance de participer au Tournoi pee-wee de Québec.»

Jouer au Centre Vidéotron devant des foules considérables et bruyantes, c’est une expérience unique pour les jeunes de niveau pee-wee. Ils sont traités comme des pros par les bénévoles et sont les vraies vedettes de ce tournoi qui a plus de 60 ans d’existence. «On a beau les préparer, mais personne ne peut comprendre. Il faut le vivre. Rien ne se compare à ça», ajoute Alex Boucher.

Les représentants de la Mauricie évolueront dans une classe où l’on retrouve des équipes venant d’aussi loin que la Croatie, la Slovénie, New York ou encore le Connecticut.

Les Cataractes de Shawinigan jouent leur premier match jeudi à 11 h 45 contre l’Océanic de l’Est-du-Québec, une équipe imposante. La seule rencontre entre ces deux formations cette année s’est soldée par un pointage de 1-1.

Si les Cataractes l’emportent, ils vont jouer contre le vainqueur du match opposant les Islanders de New York et l’équipe Sélecte du Japon.

Chaque équipe est assurée de jouer deux matchs. Tant et aussi longtemps qu’une équipe gagne, elle continue de joueur au Centre Vidéotron et demeure dans le tournoi. Si elle perd son premier match, elle en jouera alors un deuxième au Pavillon de la jeunesse et pourra, si elle gagne tous ses matchs par la suite, retourner au Centre Vidéotron pour la finale.

Afin d’encourager les Cataractes, de nombreux proches des joueurs se rendront à Québec jeudi. Plusieurs d’entre eux se sont même procuré plusieurs articles aux couleurs des Cataractes de Shawinigan pour bien se faire voir et entendre au Centre Vidéotron.