Jean-Philippe Lemay

Les sports en bref

Baseball junior: deux visages!
C'était tout ou c'était rien, en fin de semaine, pour les Aigles juniors. Les hommes de Jean-Philippe Lemay ont présenté deux visages lors de leurs trois matchs du week-end, si bien qu'ils terminent cette séquence avec un gain et deux revers.
Mais c'est le pointage de ces parties qui saute aux yeux. Samedi après-midi à LaSalle, les juniors ont baissé pavillon 17-10 devants les Cards... avant de se venger quelques heures plus tard, grâce à une victoire de 17-3!
Puis, dimanche à Québec, les Trifluviens ont été rudoyés 14-2, coulés par les 13 buts sur balles décernés par les lanceurs des Aigles. «On a un problème collectif avec les passes gratuites, maugréait Lemay. Au baseball, tu ne mérites pas de gagner un match après avoir accordé autant de buts sur balles. Pour moi, c'est incompréhensible.»
Malgré tout, celui-ci n'est pas prêt à discréditer ses joueurs. «Rien d'alarmant, je vois plus de positif que de négatif jusqu'ici. On a les bons éléments pour retrouver nos bonnes habitudes.»
Jordan Balmir
Balmir demeure invaincu
Au terme d'un combat tout sauf morne, Jordan Balmir a remporté une guerre de tranchées contre le Mexicain Adrian Campos pour mériter sa cinquième victoire en autant de sorties chez les professionnels, samedi à la Tohu de Montréal.
Balmir, 24 ans, a obtenu la faveur unanime des juges, qui ont remis des cartes de 40-35, 39-36 et 38-37. «Je ne me suis pas ennuyé, Campos est venu pour se battre, pas seulement pour encaisser son chèque», raconte le pugiliste du club Performance de Trois-Rivières, qui a dominé les rounds deux et quatre.
Seule déception, le combat n'a duré que quatre rounds alors qu'il était prévu pour six. «La fédération a changé ça jeudi et je l'ai su par mon promoteur. J'étais très déçu, je pense que je suis prêt pour un six rounds et j'avais confiance de le coucher.»
Il a bien failli réussir le K.-O. au deuxième round, quand Campos a visité le plancher. «C'était mon plus gros défi jusqu'à maintenant chez les pros. Il avait tout un menton!»
C'était aussi la première fois que Balmir faisait les frais de l'un des combats principaux d'un gala, alors qu'il s'est produit tout juste avant la demi-finale. Le gala, diffusé par RDS sur le web, mettait en vedette Francis Lafrenière, qui a conservé sa ceinture NABO des poids moyens.
Balmir s'attend à remonter dans le ring en septembre.